BANNIR LE SEL EST IL DANGEREUX ? Ou le contraire?

Question d’un de mes patients : Pour faire simple, est ce que le sel par lui même (Ex : sel de Guérande ou Fleur de sel que l’on rajoute dans l’assiette) est en général mauvais pour le cœur et à éviter lors des régimes…Cela veux dire qu’il faut manger le moins salé possible ?
Réponse du spécialiste : Le sel est mauvais pour la santé.

Oui exactement, notre consommation de sel sera toujours excédentaire, et donc pour faire simple et en général quand on n’est pas spécialiste, il vaut mieux se dire que le sel de table, de terre, de mer, qu’il soit de Guérande ou d’ailleurs ou même la fleur de sel, c’est la même chose (ou presque).

En plus, à éviter comme la peste, la plus part du temps ce sont les produits achetés de l’agroalimentaire, les charcuteries ou les poissons qui sont saturés en sel!! C’est surtout ça qu’il faut éviter avec ce qui est vraiment à proscrire le sel de table raffiné, voir la photo ci dessus.

Rentrons un peu plus dans le détail :

Le sel de table raffiné – 98% de chlorure de sodium.

C’est celui qu’il faut bannir de votre alimentation

Il ne contient que du chlorure de sodium « seul » qui est très néfaste effectivement et en plus, un empêcheur de, non pas tourner en rond, mais d’agglomérer le sel qui a toujours tendance à absorber l’humidité ambiante, donc un produit chimique néfaste supplémentaire : l’hydroxyde d’aluminium, le fameux produit toxique introduit dans les nouveaux vaccins et qui cause des tas d’effets secondaires jusqu’à la mort de certains vaccinés allergiques mais responsable surtout de sclérose en plaque et de certaines  maladies auto-immune de plus en plus fréquentes, l’autre anti agglomérant qui le remplace de plus en plus le E536 Ferrocyanure de potassium est moins dangereux mais tout aussi toxique et produit des allergies.

Les effets secondaires du sel de table raffiné :

Consommé en excès, il retient trop d’eau, favorisant ou aggravant les œdèmes et l’hypertension artérielle chez les sujets prédisposés, il favorise l’apparition de diabète.

 

la perversité de l’agroalimentaire:

Le sel servait jadis pour conserver les aliments. Maintenant, on le raffine pour mieux le conserver !

Et le raffinage transforme un produit de composition très variée en minéraux et oligo-éléments en un « produit chimiquement pur » c’est-à-dire en langage bon sens «  démuni de ses bons éléments et enrichi de son élément le plus dangereux » (tout comme le sucre blanc) avec concentration en sodium, responsable des méfaits du sel, et incite à sa consommation en excès.

 

Mais se faire un petit plaisir en salant « bien » ses aliments est possible.

Le sel de Guérande

85% de chlorure de sodium

Il a l’avantage de ne contenir aucun produit chimique et de moins saler à quantité égale, il contient également d’autres sels et éléments très utiles à l’organisme, potassium (protège contre l’hypertension en contrebalançant les effets du sodium.) magnésium (important dans tous les processus vitaux, en particulier concernant l’activité neuromusculaire), calcium, le fer (dont le gros sel est riche, est nécessaire pour le transport de l’oxygène dans le sang), oligo-éléments, comme le cuivre, le zinc, le fer, le manganèse, et même le nickel, le cobalt et le fluor, de là à dire comme je l’ai entendu quelque fois qu’il faut mettre du sel de Guérande dans son eau au quotidien, il y a des limites à ne pas franchir!

Cela serait vrai si l’on vivait au temps ou il n’y avait pas d’agroalimentaire, et même à cette époque la conserve se faisait dans le sel et il y avait encore plus d’accident coronarien à cette époque justement à cause de l’excès de sel du aux salaisons de conserve !
S’il est considéré par les scientifiques comme un « bon » sel, par rapport au sel de table infecte, et consommé dans le cadre d’une alimentation équilibrée, le sel de Guérande contribue à l’apport d’éléments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Il y contribue ! Il n’en est pas le représentant !

 

la fleur de sel –

les avantages du sel de Guérande et ceux du gros sel.

Encore mieux que le sel de Guérande, c’est la fleur de sel de Guérande, il possède les mêmes éléments que le sel de Guérande et en plus les qualités du gros sel (plus de calcium) et un parfum que les connaisseurs savent reconnaitre, il est utilisé par les chefs de cuisines en gastronomie.

Herbamare – 56% de chlorure de sodium

Encore mieux que la fleur de sel de Guérande,  pour diminuer l’apport de chlorure de sodium, herbamare, inventé par un naturopathe Suisse : A.Vogel,  66% de sel marin, donc seulement 56% de chlorure de sodium, pratiquement la moitié du sel fin raffiné ! La composition : sel marin, légumes et herbes aromatiques : céleri, poireau, cresson, oignon, ciboulette, persil, livèche, ail, basilic, marjolaine, romarin et thym.

 

Sel de l'Himalaya - grotte de Cristal de Naica

la panacée en matière de sel – le sel de l’Himalaya .

Il s’est formé, il y a de cela 250 millions d’années, à la suite des pressions exercées par les montagnes de l’Himalaya sur le site d’une mer ancienne asséchée par l’énergie du soleil. Ces pressions énormes furent responsables de l’altération de la structure moléculaire des dépôts de sel, emprisonnant par le fait même l’énergie du soleil (bio-photons). Ce sont précisément ces particularités qui en donnèrent la forme de sel (de couleur blanc rose) la plus naturelle, la plus rare, et également la plus précieuse puisqu’il se classe premier rang mondial parmi les connaisseurs et les fins gourmets.
84 minéraux et oligo-éléments, entre autre ceux cités plus haut dans le sel de Guérande, les propriétés du sel Himalayen facilitent l’élimination des métaux lourds et des toxines présentes dans l’organisme en contribuant à briser les liaisons moléculaires. De plus, il élimine les dépôts calcaires à l’origine d’affections telles que les calculs rénaux et biliaires, l’arthrite et l’arthrose.
En plus, il est exempt de la pollution environnementale que nous subissons dans nos régions.

Maintenant que vous en savez plus sur le sel et ses méfaits et le sel et ses bienfaits, dites-moi: comment vous vous comportiez avant ? et quelle décision avez-vous pris? Ou si vous continuerez avec vos anciennes habitudes? Ou le saviez-vous?

8 thoughts on “BANNIR LE SEL EST IL DANGEREUX ? Ou le contraire?

  1. J’ai tendance à faire plus attention à ne pas trop saler depuis plusieurs années. J’utilise parfois la sauce soja mais je suppose qu’elle est bourrée de mauvais sel…?
    Où trouve t-on concrètement le sel de l’Himalaya en France?

    1. admin dit :

      C’est bien de ne pas trop saler, en général, on arrive bien à moins saler, et il suffit de très peu pour nous donner le gout salé après quelques mois de réduction, c’est une éducation aussi, en ce qui concerne la sauce soja, il faut s’assurer maintenant qu’elle n’est pas aux OGM et bio (ce qui est différent, car sans OGM ne signifie pas sans pesticides! eh oui, on en est rendu à tout contrôler). Mais il y a beaucoup mieux au même niveau et au même gout, c’est le Tamari, de la sauce de soja fermentée, ce qui sert aussi de probiotique ce dont nous manquons cruellement, ceci dit! il ne faut pas prendre du Tamari pour avoir sa dose de probiotique non plus! Le sel de guérande est bon pour la santé consommé à petite dose, lisez bien mon article, c’est le sel rajouté dans l’agroalimentaire qui fausse la donne le plus souvent! le sel de l’Himalaya se trouve dans toutes les boutiques « bio ».

    2. admin dit :

      Simplement dans les magasins bios.

  2. Christine Joubert dit :

    Etant sous cortisone pour le restant de ma vie très certainement, et étant hypertendue, j’ai éliminé le sel de mon alimentation. Mais vous parlez du sel rose d’Himalaya, il a des vertus qui m’interesseraient, est-ce que je pourrais en consommer un peu vous pensez ?

    1. admin dit :

      La cortisone ingérée dans les médicaments a des effets secondaires très nombreux, vous ne me dites pas quel diagnostique vous oblige à ce traitement à vie, tumeur cérébrale?
      Déjà soyez sûre de la prendre le matin, et en accompagnement du potassium.
      Actuellement, le corticoïde phare, c’est le Dexaméthasone 5 fois plus puissant que le Médrol et 4 fois plus que le Solupred et maintenant le Cortivazol. On substitue progressivement mg par mg du Xérecept au Dexaméthasone, parlez-en à votre médecin.
      Les effets secondaires des corticoïdes:
      – Ils augmentent la production des sucres par le foie,
      – ils favorisent l’hyperglycémie et l’hyperinsulinisme (diabète),
      – ils augmentent la destruction protidique des muscles, de la peau et des os,
      – ils inhibent la lipogenèse, (processus métabolique qui consiste à fabriquer et à stocker de la graisse sous forme de triglycérides dans les cellules graisseuses, appelées adipocytes),
      – ils élèvent le cholestérol et les triglycérides,
      – ils augmentent l’élimination de l’eau par le rein,
      – ils favorisent la rétention de sel
      – ils favorisent la perte de potassium et de calcium dans les urines,
      – ils inhibent la croissance par action sur le cartilage,
      – ils arrêtent la croissance chez l’enfant,
      – ils favorisent les thromboses.
      Dans un traitement de longue durée on constate l’apparition immanquable :
      – de la cataracte,
      – de l’ostéoporose,
      – de la fragilisation de la peau et des veines,
      – de l’apparition de bleus,
      – de la modification de la répartition des graisses dans le corps pour se concentrer sur la face et sur le tronc,
      – de la stimulation de l’appétit,
      – de prise de poids importante si on ne fait pas attention.
      D’autre part, c’est un excitant, n’oublions pas que la cortisone est un euphorisant inventé par les américains pour empêcher les soldats de dormir.
      – Elle stimule le système nerveux central.
      – Elle favorise les infections,
      – Elle accroît l’acidité gastrique pouvant entraîner ou aggraver un ulcère.
      Il est donc possible de constater une excitation
      – des troubles du sommeil,
      – un gonflement du visage,
      – une faiblesse des membres inférieurs,
      – un gain d’appétit.
      Le Medrol (4mg, 16mg ou 100mg) est le médicament le plus souvent administré car le mieux toléré.

      De toute façon vous devez suivre un régime sans sel.

      Donc, je suis désolé, mais il n’est pas question de prendre quelque sel que ce soit, même du sel de l’Himalaya.

  3. Nassiet Hélène dit :

    J’ai remplacé le sel de table raffiné par du GOMASIO (graines de sésame grillées + sel marin). Qu’en pensez-vous ?

    1. admin dit :

      Je n’en pense pas vraiment de bien, car dans la composition on dit simplement « gros sel de mer » d’où vient-il? comment est-il produit? si c’est celui que vous achetez au supermarché, alors je dis non, et si ça n’est pas précisé c’est que c’est effectivement ce sel là!pas du bon sel!
      On peut le faire soi-même avec de la fleur de sel de Guérande (même propriétés que le gros sel), ou avec du sel de l’himalaya, ces deux sels sont excellents pour la santé!!Ensuite vous pouvez y ajouter toute sorte d’épices à votre convenance.

      1. Star dit :

        I don’t even know what to say, this made things so much easrie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *