CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR « A L’ÉPOQUE DES ANTIBIOTIQUES » !

Les antibiotiques sont partout et n'ont plus d'efficacité désormais qu'avec les effets secondaires.

Ce que vous devez savoir «A l’époque des antibiotiques » signifie qu’il fut une époque où les ventes d’antibiotiques firent les choux gras des compagnies pharmaceutiques. Cette époque était de toute façon déjà en phase de « termination »  bien avant leur super slogan : « les antibiotiques, c’est pas automatique » arrivé 40 ans trop tard, comme à chaque fois qu’on prend une décision sage !

 

5 fois plus d’antibiotiques

Et bien cette époque est définitivement « révolue »… et malheureusement non « résolue », la preuve en est : je le déduis d’après ce qui ressort du dernier grand séminaire au sujet  des dernières solutions des grands pontes hospitaliers avec les grands pontes des labos fournisseurs d’antibiotiques, la trouvaille : « administrer 5 fois plus de dose d’antibiotiques qu’au paravent à chaque malade !! »

 

Le nouveau slogan pour les antibiotiques

Tiens, lecteur, tu as remarqué ! Jusque là je n’ai pas parlé des patients ! Bah c’est qu’on n’en parle pas souvent, tout simplement, il est loin le temps ou le patient était la préoccupation principale ! On parle « perte d’efficacité » donc « perte de profits » « remplacer avec quoi ? » « Rien » on fait du profit, on multiplie la vente par 5 ! C’est tout, et on sort content, puisque les actionnaires, on les a rassuré.

 

c'est le terrain qui permet le développement des intrus

 

Si c’est y pas intelligent ça ! On va droit dans le mur, autant se dépêcher d’en vendre 5 fois plus ! Connaissez-vous leur slogan sarcastique ?

 

« Les antibiotiques, 5 fois plus, stratégique et fantastique… Les malades,  5 fois plus aussi, pathétiques mais génériques ! »

On pouvait lire dans le Enviro de sep 2010:

« Ce désintérêt des laboratoires pour la recherche bactériologique s’explique par le manque de rentabilité économique de ces produits comparés aux anticancéreux par exemple ou encore  aux médicaments contre les maladies cardio-vasculaires. Pensez-donc, les antiobiotiques soignent la maladie ! « 

Ce que vous devez savoir à propos des antibiotiques :

Depuis bientôt 30 années, aucun nouveau groupe d’antibiotiques n’a été ni commercialisé ni trouvé ! En ce qui concerne des objectifs nouveaux, des bactéries mutantes.

Par contre, depuis plus de 25 ans on refait des antibiotiques portant un nom différent mais avec la même molécule et le même principe actif !!

Ainsi voici donc votre panoplie d’indien, (je dis « votre » parce que moi, je n’en prends jamais, puisqu’il en existe de naturels !) les classes de médicaments antibiotiques avec leur symptômes d’effets secondaires principaux qui vont augmenter, puisque le dosage va être quintuplé :

  • –          Une cinquantaine de pénicillines {diarrhée, allergie, toxicité digestive et rénale}
  • –          Une vingtaine de céphalosporines {allergie, toxicité rénale, hémorragies}
  • –          Une vingtaine d’antituberculeux {divers en fonction de l’antibiotique}
  • –          Une vingtaine de divers, fosfomycine, thiamphénicol, imipenem, métronidazol etc…
  • –          Une dizaine de tétracyclines {allergie, toxicité digestive, rénale, et au niveau neuronal}
  • –          Une dizaine de macrolides {allergie, toxicité digestive, toxicité hépatique}
  • –          Une dizaine de céphalosporines {réaction allergique, toxicité auditive}
  • –          Une dizaine de quinolones (inhibiteur de la gyrase) {artropathie, tendinite, certains effets secondaires qui apparaissent durant le traitement ou même après sont susceptibles de rester et même d’évoluer en infirmités permanentes}
  • –          Une dizaine d’aminosides (dont la fameuse Néomicine et streptomycine interdite dans les pastilles et les crèmes  sans ordonnance) {ototoxicité (toxicité de l’audition), néphrotoxicité (toxicité rénale)}
  • –          Une dizaine de sulfamides {allergie, toxicité sanguine, rénale}

Plus de 200 antibiotiques ! Et c’est terminé, ils ne marchent plus, alors multiplier la dose par 5 ! Comme on se fout déjà de ce que cela provoque comme effets secondaires !  Tout baigne !

Disons qu’en multipliant la dose par 5, on va un peu retarder le phénomène, mais dans le mur, on y va le pied au plancher !

 

Un peu d’histoire des antibiotiques

colibacille

Ils attaquent les bactéries virulentes dans votre organisme, mais le problème, c’est qu’il n’y a jamais eu 100% des bactéries tuées ! Il en reste toujours un petit nombre qui avait déjà muté, elles se taisent car comme beaucoup de champignons virus ou bactéries, ils ne se développent que lorsqu’ils sont en nombre suffisant pour prendre le dessus, pendant ce temps ils sont au contact des molécules antibiotiques et ont largement le temps de fabriquer des anticorps.

 

A cause de ce processus bien connu, on savait qu’un jour si l’on ne pouvait plus fabriquer de nouvelles molécules, les bactéries finiraient pas devenir insensibles et elles pocèderaient tous les anticorps de tous les antibiotiques.

 

 

Bactérie e-coli

Alors cela demande quand même du temps, car elles doivent être en contact avec « tous » les antibiotiques existant, difficile, cela prend beaucoup de temps, sauf dans les endroits ou on utilise un nombre incalculable d’antibiotique… Où ? À l’hôpital bien sûr, c’est pourquoi ce sont développées les maladies nosocomiales.

 

La bactérie championne et mortelle qui a dompté tous les antibiotiques sans exceptions vit depuis longtemps en hôpitaux ! Staphylococcus aureus C’est son nom !

 

La bombe à retardement

La dernière bactérie tueuse découverte en Inde et au Pakistan

 

Elle s'appelle NDM1, c'est une nouvelle souche bactérienne "ultrarésistante" susceptible de coloniser l'ensemble de la planète.

 

 

Des malades inconditionnels des soins allopathiques

 

A un tel point qu’aux USA, on savait déjà que la médecine était le 3ème tueur après le cancer et les maladies du cœur!

Mais on aide aussi, non seulement les patients de la médecine allopathique sont des irresponsables, parce qu’ils se foutent pour la plupart de leur santé et la remettent entre les mains de médecins qui s’en foutent aussi, (là je vais me faire des ennemis, mais même si ça n’est pas la majorité, trop sont dans cette optique!) à condition d’être remboursé ! C’est déjà ça de gagné ! à part ça remarquez ! je ne vois pas ce qu’ils gagnent d’autre. La plupart utilisent des antibiotiques qu’ils ont gardé d’une autre personne, une autre maladie,  ou arrête le traitement dès que ça va mieux, et là, je les comprends car les effets secondaires surpassent parfois la maladie elle-même ! Mais en même temps ils restent beaucoup de bactéries qui vont se renforcer.

 

listeria

Les antibiotiques sont partout!

Il y a aussi de plus en plus d’antibiotiques, les études qui ont été faites sont soigneusement dissimulées, mais il suffit de chercher ! On trouve des antibiotiques absolument partout ! Dans tout ! Même dans nos nappes phréatiques envahies déjà de sulfates et maintenant d’antibiotiques, les gens ne sont pas les seuls « disséminants », les animaux d’élevage aussi en sont bourrés !

 

Le lapin champion de la prise d’antibiotique

Tétracycline en poudre

Le pompon revient aux lapins d’élevage, en 2003, il y a presque dix ans déjà 63% de leur nourriture contenait des antibiotiques !

Les lapins consommaient 8%  du total d’antibiotiques pour les élevages tous confondus en France ! Alors qu’ils ne représentent qu’à peine  1% des animaux consommés !

Et il parait qu’on leur donne le minimum (c’est ce que les éleveurs disent! )parce que malgré cela il y a 30% de lapin qui meurt de maladie.

Il ne leur viendrait jamais venu à l’idée qu’en les faisant vivre avec plus d’espace ou en liberté, les lapins pourraient ne plus mourir du confinement et les éleveurs ne plus avoir besoin de dépenser des fortunes en antibiotiques ! Non, c’est plus rentable comme ça ! C’est une des raisons pour les quelles je n’achète plus de lapins.

En 2007 l’AFSSA faisait état d’une augmentation de 7% d’antibiotiques utilisés par rapport à 2006 ce qui représente 1348 tonnes d’antibiotiques purs ! Vous n’en consommez que quelques milligrammes ! C’est tout simplement de la folie !

 

Conclusion

On voit là encore où le profit, où l’appât du gain, mène ces éleveurs sans aucune éthique, aucun scrupule, aucune considération pour leurs consommateurs, les Êtres Humains en général, aucun respect pour la planète et les dangers qui menacent l’humanité, et quand on leur dit, comme j’ai eu l’occasion de le faire à maintes reprises, j’ai toujours la même réponse !

« Je fais ce métier pour faire de l’argent ! Je ne suis pas mère Térésa et puis il y a bien d’autres dangers qui menacent la planète vous croyez pas? ».

Les Français consomment le plus d'antibiotiques au monde

Hum, point de vue! Ben ça me rend triste surtout pour les lapins alors! Et vous ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *