DECHIRURE MUSCULAIRE-TRAITEMENT NATUREL

Soléaire : Hématome du à un choc direct du mollet par une planche de Surf

 ~ DÉCHIRURE MUSCULAIRE ~
Suite à plusieurs demandes d'aide.
 Voilà un traitement très puissant, sans médicaments que j'ai conçu
avant tout pour sportifs de haut niveau:
(les médicaments peuvent être considérés comme dopages,
peuvent amoindrir les performances,
faire croire au rétablissement alors que

seule la douleur aura été traitée)

Comment soigner une déchirure musculaire
  1. Si tout est absolument respecté, vous réduirez le temps de moitié au moins par rapport à la normale:

D’abord il faut savoir différencier:

  1. une contracture (1 semaine) – rééducation : normale 2 jours
  2. une élongation (3 semaines) – rééducation :
    1. lente 2 jours
    2. + normale 5 jours
  3. un claquage simple (2 mois) – rééducation :
    1. très lente 3 jours
    2. + lente 1 semaines
    3. + 1 semaine normale
  4. une vraie déchirure (3 mois) – rééducation :
    1. très lente 1 semaine
    2. + lente 1 semaine
    3. + 1 normale 1 semaine
    4. + exercices en situation du quotidien 1 semaine  puis contrôle Doopler
    5.  + pour sportifs 2 semaines d’exercices intensifs + enfin un contrôle Doopler très poussé par un spécialiste angiologue)

Mais le traitement suivant est réservé pour le claquage et la déchirure.

***************************

De l’observation SCRUPULEUSE des conseils (j’insiste car c’est 80% de la réussite du traitement!)

des conseils ci-dessous dépendra la vitesse à laquelle votre rétablissement complet se réalisera, et si je prends ce temps (plusieurs heures) pour vous, c’est parce que il est possible, au final, (ce qui est rare dans la vie courante)  qu’il ne vous reste aucun séquelle! C’est le but de ce traitement. Si je ne le prend pas (ce temps) il est très possible, comme c’est parti la plupart du temps, que vous en souffriez toute votre vie, et ceci, dans le meilleur des cas!

 

La technique à utiliser tout de suite en cas d’accident

Pour ceux qui font certains sports et à qui cela risque d’arriver plus fréquemment qu’aux autres: dés le traumatisme il faut utiliser la méthode « GREC » (Glace, Repos, Élévation et Compression).

  1. Glace – se faire mettre de la glace le plus rapidement possible
  2. Repos – ne plus bouger du tout la jambe, elle va être complètement immobilisée au moins pendant 2 à 3 semaines, [avant de faire des mouvements, assis, la jambe horizontalement posée devant soi sur une chaise, et bouger les doigts de pieds puis la cheville sans forcer sur le pliage].
  3. Élévation – ne jamais rester en position permanente debout pendant au moins 1mois, et garder en toutes circonstances la jambe élevée à l’horizontale, jusqu’à ce que l’œdème {gonflement} de la jambe et les douleurs de la position verticale cesse.
  4. Compression – Avec atèle au début, ou bandage spéciale pour cet
  5. excellent maintient du mollet après une déchirure

    effet, mais délicat dans le serrage, le bas de contention est le plus pratique.

Ainsi on évitera au maximum la création d’un hématome vecteur de nombreuses complications.

Le plus important c’est de ne plus solliciter le muscle du tout.

Surtout au début (2 semaines minimum), et si l’on peut, pendant le plus longtemps possible C’est simple rappelez-vous ceci qui est inversement proportionnel:

« plus longtemps vous resterez la jambe immobile,      plus rapidement vous serez sur pied. »

Tant que vous sentirez une douleur quand vous essayez de marcher (on ne doit pas ressentir de douleur au repos sinon c’est le signe, avec un œdème (gonflement) d’une phlébite profonde ) il faut absolument porter une chaussette de contention ou encore mieux un bas de contention (parce qu’il n’appuie pas derrière le genou comme la chaussette et n’empêche pas la circulation sanguine très importante dans un cas comme ça). Parce qu’on reste la jambe immobilisée, il faut aider à la circulation et le bas de contention favorise le retour du sang vers le cœur.
Et surtout de MAINTENIR votre jambe CONSTAMMENT sur une chaise

quand vous êtes en position assise, sur un oreiller au besoin si c’est inconfortable,  mais ceci est primordial. Dormir en la mettant sur élevée très légèrement mais pas appuyée sur le mollet (mettre un traversin sous le matelas est suffisant)

Ne jamais rester en position debout longtemps.

Si vous devez marcher (obligation) , les béquilles sont obligatoires. Le pied ne doit jamais être au sol! (Sinon le pied peut enfler) et éviter un maximum de marcher même avec des béquilles!!

TOUT CE QUI VIENT D’ ÊTRE DIT EST TRÈS IMPORTANT !

Vous on vous parle « d’hypertrophie de l’extrémité inférieure du soléaire » c’est qu’il y a un hématome, dans sa partie moyenne! On peut vous parler aussi d’hématome (diffus ?) dans le doute, car un hématome à cet endroit n’est pas « rien » il doit être examiné sérieusement, car il peut faire une thrombose veineuse (phlébite), ensuite il peut être à l’origine d’une embolie pulmonaire et tout simplement du décès de la personne! Beaucoup d’exemple chez les sportifs, mais après il est bien sûr trop tard et moi je ne supporte pas les « ha si on avait su ! » qui ne sont pas pardonnables.

résumé: attention à l’escalade:

  • –> hématome
  • –> thrombose veineuse
  • –> embolie pulmonaire
  • –> décès
Cela arrive plus fréquemment qu’on ne le croit, car les gens en général, ne sont pas habitués à prendre leur santé en main! Et ils ne s’imaginent pas qu’un mal de muscle puisse finalement entrainer la mort!

 

Si votre médecin ne vous fait passer qu’une échographie:

L’échographie généralement est trop vague : « hypoéchogéne hétérogene », hypoéchogéne veut dire que la texture de ce tissu renvoie une onde ultrasonore (l’échographe) « faible » ce qui peut indiquer une structure membranaire, une pathologie liquidienne (un kyste, hématome), certaines métastases hépatiques etc… et hétérogène signifie avec des structures différentes… là où l’on précise continuité des fibres musculaires d une part et un aspect d’hématome diffus d’autre part, hématome diffus ? encore, où exactement par rapport à la veine? est ce la veine ? Seul un doppler peut vous répondre.

 

Considérez que ce que vous avez n’est pas anodin,

si vous le traitez sérieusement (personne mieux que vous ne le fera), ça ne sera qu’un mauvais souvenir.
Mais en ce qui concerne l’hématome beaucoup de personnes qui ont été soignées à coup de médicaments inadéquats se sont retrouvées aux urgences! Et encore, dans le meilleur des cas !

En ce qui concerne la déchirure proprement dite,

je ne vous compte pas le nombre de personnes mal dirigées au niveau des obligations et contraintes physiques (normal ça n’est pas cela qui rapporte aux labos), désormais boiteuses qui prennent toujours des médicaments (des inconscients ou des moutons) à cause d’une déchirure traitée « par-dessus la jambe » (si je puis dire!) et qui développeront de l’arthrite dès la cinquantaine.

Savez-vous que ce sont les médicaments inopportuns qui tuent le plus de malades dans le monde occidental?

Donc il vous faut savoir le fin mot de l’histoire de vos hématomes (attention le traitement des hématomes sont une chose, le traitement de la déchirure une autre).

 

Direction l’angiologue.

Demandez à votre médecin traitant de faire un mot pour voir un angiologue et pratiquer un doppler en urgence, il ne faut surtout pas tarder, (c’est comme l’échographie, les résultats sont immédiats, sans effets secondaires, et spécifique de l’état veineux).

Si votre médecin ne le veut pas!(je le dis ici car on m’a déjà répondu cela!) Quittez le sur le champ et prenez un nouveau médecin traitant, celui-ci ne prendra pas la responsabilité de ce qui vous arrivera en cas de coup dur!

Le Doppler vérifie le débit du sang dans les artères et dans les veines, ce qui permet d’avoir des renseignements sur ses conditions d’écoulement et la bonne irrigation des organes. Couplé à l’échographie, il renseigne sur la forme des vaisseaux, c’est là, la seule façon d’avoir un diagnostique certain et surtout de voir l’état du ou des hématomes « diffus », lui seul vous indiquera ce qu’il en est réellement, phlébite ou pas.

En cas de phlébite

5cm de bloqué sur une veine jumelle ou soléaire… comme on me l’a déjà dit souvent, je suis désolé, « c’est«  une phlébite ! S’il vous recommande un anti coagulant à cause de l’hématome (pour éviter qu’un caillot de sang ne remonte). Je peux vous indiquer une formule naturelle sans effets secondaires.

 

Le problème des anti-coagulants:

en effet, il y a deux classes d’anti-coagulants importants sur le marché pharmaceutique, ce sont des médicaments dangereux à forts potentiels d’effets secondaires graves. Il est très difficile de donner un bon dosage, car chaque personne à un sang particulier, il faut prendre une dose indiquée générale, puis faire plusieurs analyses de sang, voir si ça ne fluidifie pas trop votre sang (risque d’hémorragies), ou voir si c’est suffisamment anti coagulant (sinon risque graves de caillots), c’est tout cela qui fait marcher le commerce de la santé ! Mais en attendant, c’est le patient qui trinque!… « A votre santé »!

Tout en bas vous trouverez une formule d’anti-coagulant naturel

En attendant le résultat de l’angiologue, voici ce qu’il ne faut pas faire pour le muscle déchiré:

Ce qui suit sont des traitements de kinés insupportables.

Surtout pas de massages maintenant ! Alors que vous ne connaissez pas l’état exact de vos hématomes ! Faire un massage en remontant même doucement ! S’il y a une thrombose veineuse profonde alors que le soléaire est un muscle profond, pas comme le triceps sural (jumeaux) C’est stupide et cela peut être mortel, excusez-moi du peu ! Mais c’est toujours de l’argent de pris. Arrêtez de dépenser votre argent inutilement, sincèrement ! Les lampes à cicatriser sont une grosse arnaque, les électrodes sur une contracture ou à la rigueur une élongation, je veux bien, mais sur une déchirure ?? C’est une méthode qui permet au muscle de se contracter et décontracter, dans votre cas les structures déchirées n’ont plus de contact (l’hématome à pris la place) elles sont déchirées, vous ne pouvez pas les recoller en excitant les deux morceaux ! Et votre kiné sait tout cela ! Votre médecin à d’autres patients à faire passer, il s’en fout! C’est vraiment triste, c’est pour cela que je prends du temps pour vous sortir de ce trou à rat !

TRAITEMENT 8 POINTS PAR JOUR

  1. 7 Heures: HOMEO arnica 5ch + les HE 

  2. 9 Heures: OE Potassium + TM arnica

  3. 11 Heures: HE d’Hélichryse

  4. 13 Heures: Levure de bière + Zheng 

  5. 16 Heures: les HE

  6. 18 Heures: OE Magnésium + TM arnica

  7. 20 Heures: HE d’Hélichryse

  8. 22 Heures: HOMEO arnica 5ch + Zheng

 

AROMATHERAPIE

Un mélange d’Huiles Essentielles [HE] BIO (obligatoirement bio maintenant à cause des concentrations de pesticides sur les non bios ce qui en font des poisons réels) qui va traiter le muscle déchiré.

à acheter en pharmacie, magasin bio ou sur le net :

  1. HE Clous de girofle BIO– Eugenia caryophyllata –
  2. HE Cajeput – Melaleuca leucadendron cajuputii – (pousse à l’état sauvage au Vietnam et en Indonésie donc pas vraiment bio, mais si cela vient d’Australie, exigez la BIO.
  3. HE Romarin à canphre BIO – Rosmarinus officinalis L. camphoriferum
  4. HE Gaulthérie couchée BIO – Gaultheria procumbens
  5. HE Camphre BIO– Cinnamomum camphora à cinéole –{ écorce décamphrée}
  6. HE Menthe poivrée BIO – Mentha piperita

20 gouttes de chaque HE dans 30 ml d’huile végétale d’Argan ou de germe de blé ou de Périlla.

à 7h & 16h,

appliquer avec deux doigts sans appuyer .

 

Une autre H.E pour l’endroit douloureux du mollet quand on appuie et les endroits enflés uniquement. (cette HE est chère et donc précieuse).
HE Helichryse Italienne (ou Immortelle) – Helichrysum italicum ssp serotinum
A utiliser pure sur le doigt, n’en mettre que sur les endroits précités, les 5 ml suffiront pour 2 mois, c’est tout le temps qu’il faut.

à 11h & 20h,

3 à 4 gouttes au total 

 

HOMÉOPATHIE

Arnica Montana 5CH –

matin et soir

5 granules 

En TM (Teinture Mère) Arnica Montana sur l’ensemble de la zone du mollet, et monter si l’on distingue des couleurs d’hématomes (jaunes ou bruns) sous le genou.

à 9h & 18h

passer sans restriction

 

MTC (MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE)

ZHENG GU SHUI sur internet ou dans magasin d’acupuncture, autour de 10€ les 100ml
Zheng-Gu-Shui-External-Analgesic

à 13h & 22h

quelques gouttes comme pour l’arnica,

sur l’ensemble des zones

 

OLIGOÉLÉMENTS [OE]

Ampoules de:

  • o Potassiumune/j le matin en dehors des repas
  • o Magnésium – une/j le soir en dehors des repas
  • o de la levure de bière en gélule une/j le midi en dehors des repas

 

MAGNETO-THERAPIE (FACULTATIF)

Si vous avez l’occasion d’avoir un magnéto thérapeute près de chez vous.
demandez lui s’il peut vous faire ce traitement: poser ceci pendant une heure (des aimants en terres rares de Néodyme Fer Bore avec une énergie produite de 3000 Gauss avec un pelliculage anti- allergique).

S’il utilise ses mains, c’est bien aussi, vous devez sentir de la chaleur émaner de l’endroit ou il positionne ses mains, attention il ne doit jamais toucher la peau.

Attention: S’il utilise des machines électromagnétiques, refusez le traitement.

 

A alterner (facultatif) avec le bas de contention

Une bande qui sert à maintenir le muscle suffisamment comprimé l’après-midi mais pas trop serrée surtout pour réduire l’espace disponible, entre lui et l’aponévrose, du à une déplétion (creux), le plus étroit possible –

 

Convalescence

En 6 semaines, mais tenez moi au courant tous les 3 jours, au début, il doit y avoir une amélioration si vous suivez scrupuleusement l’ordre contraignant oui, je sais, que je vous ai donné à suivre – doucement des massages lymphatiques (voir un spécialiste) dans la jambe pour éviter tout amas ou calcification du sang qui rendrait le muscle fragile, ce qui fait remonter l’hématome dans l’arrière de la cuisse au fur et à mesure qu’il se dissout à la TM.

Puis normalement à partir de la fin du deuxième mois commencer à poser le pied et voir là ou c’est encore rigide ou douloureux, si tout se passe bien et qu’il n’y a plus de douleur seulement en forçant légèrement, les séances de kiné doucement pourront avoir lieu, mais sont facultatives,et tout doux (cela dépendra de ce que dit l’angiologue).

Bon rétablissement

Claude Besnou
Naturopathe & Psychothérapeute Holistique

*****************************************

Traitement: anti coagulant

1) un mélange de TM (teinture mère) que j’ai fait faire et expérimenté chez Boiron prise par voie orale – 3 fois par jour qui se rajoute au traitement pour la déchirure.
(Calendula TM 50ml – Bellis Perennis TM 15ml – Crocus Sativa TM 15ml {très difficile à obtenir} – Arnica TM 7ml – Echinacea TM 3ml)

Note obligatoire: Aucune indication et recommandation de conseil naturopathe ne dispense de vous rendre chez votre médecin traitant dés que vous en sentez le besoin. Je décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette article autre que purement informative.

110 thoughts on “DECHIRURE MUSCULAIRE-TRAITEMENT NATUREL

  1. calandra roger dit :

    Bonjour M.BESNOU,

    J’ai 53 ans et je viens de me faire un double déchirure à l’arrière de la cuisse droite, et je suis dons en trainde me préparer les protocoles homéopathiques que vous préconisez.
    Cependant j’ai une question.
    Concernant les teintures mères, une fois le mélange réalisé, quel est le dosage pour chacuen des trois prises par jour.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    C’est vraiment super de pouvoir être adé à distance par un pro.

    Cordialement

    Roger

    1. admin dit :

      et… ? Vous me parlez de déchirure à la cuisse, pas à l’œil!
      Alors lisez l’article auquel vous êtes censé ajouter un commentaire!! incroyable quand même!
      à 9h & 18h
      passer sans restriction

      1. admin dit :

        à 9h & 18h
        passer sans restriction

  2. Tristan dit :

    Merci pour ces conseils intéressants qui sont pour la plupart justes.
    Mais qd même, on se croirait revenu au 19 eme siècle. Un peu d’humilité m’aurait paru utile, vos certitudes altèrent considérablement la crédibilité de vos propos.
    C’est dommage.
    Tristan

    1. admin dit :

      Vous avez certainement raison, mais je travaille entre 16 & 18h par jours, au service (le plus souvent) gratuit et pour les autres,

      Cultiver l’humilité revient à cultiver l’hypocrisie, j’ai pas le temps non plus.

  3. Nicolas dit :

    @Roger

    Petite nuance, ce gars n’est pas un pro. C’est un naturopathe et un psychologue hollistique qui conseille de âneries comme l’homéopathie pour se soigner. Comme si l’homépotahie pouvait soigner quelque chose

    Un conseil, ne perdez pas de temps avec ce genre de charlatans et allez voir un spécialiste. En plus vous ferez des économies.

    1. admin dit :

      vous dites: « ce gars n’est pas un pro. C’est un naturopathe et un psychologue hollistique » un pro de quoi? de la médecine marketing? c’est vrai vous avez raison.
      Mais apprenez à lire, je ne suis pas psychologue.
      Je conseille des âneries… mais elles rendent tellement service et guérissent tellement de gens… alors où est le problème?
      L’homéopathie soigne bien les animaux! Alors pourquoi pas vous? à moins que vous soyez plus « bête » que les bêtes?
      Vous dites: »Allez voir un spécialiste. En plus vous ferez des économies. »
      Mais un spécialiste se fait payer
      Moi, c’est GRATUIT
      Alors? Les économies, vous devriez en faire en réfléchissant un peu.

  4. wirth veronique dit :

    bonjour,il y a 6 jours je suis tombé,je me suis fait mal en haut de la cuisse et je n’arrive toujours pas a marcher,la radio dit que c’est des contusions je trouve qu’au bout de 6 jours cela devrait passer,a oui sur le coté du gros orteil le lendemain j’avais un bleu,je vous remercie de me répondre et merci de l’attention que vous portez aux autres bien cordialement

    1. admin dit :

      un simple hématome ou des contusions peuvent prendre 2 semaines à guérir surtout si vous n’avez pas mis d’ARNICA TM ou de H.E.Hélichryse Italienne.
      Dites moi ce qu’il en est advenu si vous recevez cette réponse… désolé pour le retard

  5. Didier dit :

    Déchirure au mollet Vendredi dernier au boulot, avec une énorme douleur localisée et impossibilité de me servir de ma jambe gauche autrement quand appuis avant, juste sur le talon, et avec douleurs 8/10. Une hernie aux cervicales avec séquelles au bras comme repère douleur. Pour de multiples raisons, sans pressions, et avec l’accord avec mon chef, j’ai décidé de ne pas déclarer l’accident pour essayer de continuer ma mission. Echographie l’après midi, diagnostic: déchirure au mollet de 4,5 cm. Repos minimum de 15 jours. J’explique ma situation au radiologue, et il me conseille le repos absolu le weekend avec cataplasmes très épais d’argile verte, consigne respectée tous les jours depuis. Je rajoute 5 grammes de vitamine C par jour( Je suis déjà un adepte des travaux de Linus Pauling). En effet, les mammifères comme les chats se mettent a produire beaucoup de vitamine C en cas de traumatismes physiques, pas les Hommes, le gêne est cassé, alors pourquoi pas se doper un peu.
    Samedi, jour +1, repos et douleur, mais possibilité de poser un peu le pied.
    Pas de progrès le lendemain.
    Lundi, jour +2. Moins de douleur au réveil. J’en discute avec le Doc et tente de reprendre le taf. Jambe gauche juste en appuis avant, histoire de marcher, même si c’est lent et fastidieux. Coup de pot, ma ligne de conditionnement est en panne ( je bosse debout) et j’hérite d’un poste assis la moitié du temps. Grosses douleurs et fatigue le soir.
    Mardi, jour +3, journée de travail debout. J’ai déjà gagné un peu d’amplitude sur l’appuis avant. Très grosses douleurs et fatigue le soir, la journée est trop longue. Petite diarrhée, donc juste 1g de vitamine C.
    Mercredi, jour +4. 2 frayeurs avant de prendre le travail, mon genoux a dévissé. Par contre le mollet a nettement dégonflé dans la nuit, presque normal. Je boite encore mais il ne me manque que quelques centimètres de débattement pour une marche presque normale, même si la journée a encore était très dure et douloureuse. Et les autres muscles mis en souffrance pour compenser s’habituent. Les progrès sont flagrants a chaque jour.
    La suite a la fin de la semaine si ça ne pète pas en route, avec echo pour vérifier…

    1. Didier dit :

      Voila, 2 semaines tout rond. Je marche normalement, prudemment et sans douleurs en début de journées depuis hier. Les journées sont encore dures, avec beaucoup de petites douleurs sur l’ensemble de la jambe en fin de journées, mais le gonflement est bien moindre le soir. Je continue l’argile la nuit.
      bb

      1. admin dit :

        Ne forcez surtout pas!

    2. admin dit :

      Bonjour Didier
      J’ai l’impression que vous jouez avec le feu.
      Vous voulez prouver quoi à qui?
      Quand vous ne pourrez plus jamais vous servir de votre jambe? parce que c’est au moment où vous vous y attendrez le moins que cela pètera!
      et oui, à mal cicatriser, la rechute est pratiquement toujours au rdv.
      D’autre part c’est une arthrite assurée , comme votre retraite!
      Mais bon, chacun fait comme il l’entend.
      La seule solution et aussi la plus sage, c’est l’immobilisation complète du muscle.
      Pour pouvoir ensuite donner un avenir « normal » à ce muscle qui sera cependant toujours avec sa faiblesse.
      Bonne chance

  6. Lalmand Lou dit :

    Bonjour,

    Comme Roger, je ne vois pas non plus la posologie de TM anticoagulant , 3x / jour mais combien? et dans les mots-clés il n’est pas possible non plus d’avoir des infos.Ce t anti coagulant est-il à commander via cette formule ou bien existe-t-il déjà préparé, si oui sous quel nom.
    Pour Admin si il lit ce message, il a sûrement une grosse déchirure au cerveau, un problème d’éducation et un don de voyance qu’il ne devrait pas hésiter à utiliser.
    Juste parce qu’il est de + en + fréquent de se faire moucher par ce genre de personne et qu’à la longue, on finit par se lasser et réagir.

    1. admin dit :

      déchirure au cerveau? Possible…
      problème d’éducation? Certain…
      Don de voyance? pas le temps de me poser la question.
      Réagissez! C’est bien, pour la peine je vous donne la réponse (qui est dans l’article)
      à 9h & 18h
      passer sans restriction

  7. salihi dit :

    bonjour j’ai 12ans .
    je croi que je me suis dechires a muscle mais je nause pas ale a lopitale car ne jeme pas le radio donque quand on vas a lopital on dois prendre le pris du sang?????

    1. admin dit :

      Faites vous aider pour écrire en langue française, je ne comprends pas.

  8. abdou ana dit :

    J ai eu dechirure au niveau du mollet comme si jai recu un coup de pied etj ai entendu un trac merci de m aider

    1. admin dit :

      Vous me laissez un commentaire sans même avoir lu mon article, tout y est indiqué pour vous aider.

  9. nassim dit :

    ma femme a eu un claquage musculaire le haut de la cuisse depuis
    40 jours que faire pour la soigner
    elle a un léger hématome

    1. admin dit :

      Vous me laissez un commentaire sans même avoir lu mon article

  10. GAGATEK dit :

    Bonjour,

    J’ai fait une éco j’ai une déchirure de 7mm sur l’extérieur de la cuisse j’ai une douleur continu mon osthé ma massé j’ai mis un straps et la douleur depuis 1 semaine ne enlève pas merci de me dire quelle conseille je doit faire merci.
    je suis sportif et je ne peux plus rien faire.

    1. admin dit :

      Vous dites : »j’ai une déchirure de 7mm sur l’extérieur de la cuisse »
      Comment pouvez vous voir une déchirure en mm? moins d’un centimètre?
      Vous vous êtes fait masser??? sur une déchirure??
      Lisez bien ce que j’ai écrit et suivez le protocole.

      1. Cathy dit :

        Bonjour,

        Ma fille a une déchirure musculaire sur le côté droit, au niveau du sein, qui continue dans le dos, elle est due au fait d’avoir toussé trop fort et trop longtemps.

        Quel serait votre conseil ?

        Merci d’avance.

      2. admin dit :

        Bonjour Cathy – Sincèrement, je n’ai pas assez d’informations pour me prononcer, allez voir d’abord votre médecin traitant, s’il est de bons sens, il vous orientera vers un spécialiste pour savoir si elle a à faire avec une vraie déchirure (ce qui me semble assez improbable), ou un claquage (là aussi improbable), je pencherai plutôt pour une élongation ou simplement une contracture, ce qui ne veut pas dire que ça ne soit pas douloureux.
        Un Doppler serait judicieux, donc un spécialiste qui vous sera recommandé par votre médecin.

    2. Cathy dit :

      Merci de m’avoir donné votre avis.

      Cordialement.

      1. physaalis dit :

        bonjour cathy! j’ai actuellement les meme symptomes que votre fille.
        Apres toutes ses semaines passées,comment va t’elle?
        et qu’a t’elle fait pour guérir?
        merci.

  11. bareille dit :

    bonjour J AI BIEN LU TOUTES VAS RECOMMANDATIONS. mais s appliquent elles aussi pour une dechirure au niveau du bas du dos qui recidivent depuis 2008 je viens de nouveau de reveiller ma douleur ce vendredi 1 fev 2013 MERCI DE VOS CONSEILS
    cordialement
    anik

    1. admin dit :

      Bonjour Annick
      Oui bien sûr, à tout ce qui est inflammation et problème musculaire, mais ne tenez pas compte de la partie hématome, c’est tout.
      Suivez votre douleur, elle vous indiquera ce que vous pouvez faire et ne devez pas faire.

  12. Jam dit :

    Bonjour à vous,

    J’ai ressenti il y a 2 mois une vive douleur à l’arrière de la cuisse gauche, en plein milieu de celle-ci, lorsque, en appui sur la jambe gauche, avec le pied gauche en angle ouvert à environ 160° par rapport à l’axe du corps, j’ai lancé un coup de pied de la jambe droite en direction du plafond (à la fin d’une séance de taekwondo).

    Ne comprennant pas l’importance de ce qui c’était passé, j’ai patienté sans prendre d’autres mesures, pendant quelques semaines. Ensuite, pour voir si le « problème à ma jambe » était passé, j’ai tenté un jour de mettre un coup de pied droit, en appui sur la jambe gauche, à une hauteur assez élevée, et j’ai à nouveau ressenti une très vive douleur qui m’a presque fait m’évanouir (je n’étais pas échauffé cette fois-ci, mais ça n’aurait pas dû me créer de douleur en parfaite santé).

    J’ai patienté alors quelques semaines supplémentaires, puis, bien qu’au repos je ressente une gêne, comme une forme de légère crampe, je suis retourné à une séance d’entrainement. J’ai tenté d’y aller « doucement », sans forcer sur la jambe gauche.

    Mais je ne comprends pas ce qui se passe dans cette jambe. Je ne suis pas libre de la lever au delà d’une petite hauteur, et je ne peux pas l’étirer au delà d’un petit peu sans créer une douleur à l’intérieur, au milieu . Alors j’ai plusieurs questions : Est-ce une déchirure ? Est-ce que la douleur « forme de crampe » est normale et que tout se remet en place ? Est-ce que je dois suivre le traitement comme si « ça venait d’arriver ? »

    Par ailleurs, la sensation de gêne au repos ou en station debout n’est pas figée, elle se déplace parfois un peu vers le bas de la cuisse ou vers la fesse. Je ne comprends pas bien ce qui se passe. Pourriez-vous me dire si à partir de ces indications, vous pensez que je dois forcer un peu, attendre en suivant votre traitement, …

    1. admin dit :

      Bonjour Jam
      D’abord allez voir un bon médecin du sport, expliquez lui et montrez lui exactement ce que vous ne pouvez pas faire, demandez lui de vous prendre un rdv chez un angiologue qui vous fera un Doppler et vous dira, lui ce qui se passe, car il le verra de visu et en direct!
      avec son diagnostique revenez me voir, si ça n’est pas trop tard, je ne pouvez pas répondre, mais c’est réparé.
      Quant à vos questions: déchirure? non, je ne pense pas à première vue mais là encore c’est le doppler qui le montrera
      Rien ne se remet en place tant que l’on force sur des muscles qui font mal
      Pas de traitement tant que vous ne savez pas exactement ce qui se passe.
      Mais en aucun cas vous ne devez forcer!!! Bon courage, donnez-moi des nouvelles si depuis vous avez fait quelque chose.

  13. Valérie dit :

    Bonjour, je me suis fait un clacage il y a 3 semaines au niveau du mollet (soléaire) et je viens seulement de lire votre article. Merci! je partage tout à fait votre avis concernant les divers docteurs que j’ai pu voir: ils s’en foutent royalement et vous ne savez pas comment aider votre mollet à guérir. grand Merci pour avoir pris le temps de nous donner tous ces conseils.
    J’ai suivi les 1ères étapes intuitivement (GREC) mais trop contente d’aller mieux, j’ai malheureusement remis le pied par terre trop tôt, et il a fallu recommencer l’immobilisation 2 semaines. AUjourd’hui, je ne sais pas si le muscle est cicatrisé: quand je commence à poser le pied par terre, je sens quelques tiraillements mais ne sais pas si c’est normal ou le signe que le muscle n’est pas encore cicatrisé, alors j’arrête tout et immobilise ma jambe à nouveau. Comment savoir à quel moment on peut accepter les raideurs et oser continuer doucement?
    merci de votre réponse

    1. admin dit :

      Bonjour Valérie
      Retournez, ou allez voir un angiologue sur les conseils de votre médecin traitant, il vous dira et vous montrera grâce au Doppler l’état actuel de votre soléaire,
      Pour voir ce qu’il faut faire ou ne pas faire:
      d’abord ne jamais se poser dessus!!!
      c’est avec vos mains que vous allez faire des flexions à votre pied, la douleur très petite vous montre le maximum, vous verrez que chaque semaine vous allez pouvoir faire mieux! C’est le signe que cela guérit,
      quand les raideurs seront très peu douloureuse, poussez un peu dessus avec vos mains, très vite vous allez vous habituer à connaitre ce que vous pouvez et ne pouvez ou ne devez pas faire
      Il suffit de s’écouter dans ce cas là.quand vous aurez, avec vos mains, récupéré assez de souplesse, alors seulement posez le pied et testez gentiment… voilà, bonne chance

  14. Valérie dit :

    Bonjour, je me suis fait un clacage il y a 3 semaines au niveau du mollet (soléaire) et je viens seulement de lire votre article. Merci! je partage tout à fait votre avis concernant les divers docteurs que j’ai pu voir: ils s’en foutent royalement et vous ne savez pas comment aider votre mollet à guérir. grand Merci pour avoir pris le temps de nous donner tous ces conseils.
    J’ai suivi les 1ères étapes intuitivement (GREC) mais trop contente d’aller mieux, j’ai malheureusement remis le pied par terre trop tôt, et il a fallu recommencer l’immobilisation 2 semaines. AUjourd’hui, je ne sais pas si le muscle est cicatrisé: quand je commence à poser le pied par terre, je sens quelques tiraillements mais ne sais pas si c’est normal ou le signe que le muscle n’est pas encore cicatrisé, alors j’arrête tout et immobilise ma jambe à nouveau. Comment savoir à quel moment on peut accepter les raideurs et oser continuer doucement?
    merci de votre réponse

    1. admin dit :

      bonjour Valérie
      Ce que vous faites est très bien, vous suivez et vous êtes guidée par les douleurs diversent, tiraillements et raideurs, tout cela vous dit si vous pouvez ou pas continuer, faites le plutôt avec vos mains (flexions) que sur votre pied, vous sentirez mieux et vous verrez les progrès réalisés.
      Demandez à votre médecin traitant d’aller voir un angiologue, il vous fera un Doppler qui vous dira exactement ce qu’il en est maintenant.

  15. Eugène dit :

    bonjour!
    merci pour toutes les explications et les traitements à suivre. mais moi j’ai un problème particulier. je dirai sous information car il y a un moi que j’ai eu une déchirure à la cuisse au cour d’un entrainement de football. et à cause du mauvais traitement, le muscle s’est contracté et la partie concernée est dure mais sans douleur. aidez moi que dois-je faire car en peu de concentration musculaire la déchirure s’augmente. merci pour votre aide

    1. admin dit :

      la douleur doit être votre guide, quand ça fait mal, il ne faut pas faire! pour le reste vous pouvez suivre mon traitement

  16. martin dit :

    Bonjour,
    je sort d’une échographie du mollet suite a une déchirure que pouvait vous me dire sur le verdict:
    je présente une ecchymose du jumeau interne droit avec désinsertion aponévrotique

    1. admin dit :

      Bonjour Martin
      Une ecchymose est un amas de sang léger, un hématome que vous pouvez traiter avec de la TM d’arnica (en bouteille de 125ml en pharma) passez l’arnica dessus 3 fois par jour et de l’Huile Essentielle d’hélichryse Italienne, directement 2 à 3 gouttes après l’arnica ou seule.
      quant à la désinsertion aponévrotique, il faudrait que je la voie, c’est difficile comme ça, l’aponévrose est le tissus conjonctif qui entoure les muscles… du repos! ne marchez pas dessus! il n’y a pas de déchirure, prenez votre mal en patience, allez consulter si cela dure trop longtemps (à condition de ne pas marcher dessus!!)

  17. Magali dit :

    Bonjour,
    Cela fait maintenant 3 semaines que je traîne une déchirure du muscle vaste et ce jusqu’au tendon (au-dessus du genou, sur le côté et en-dessous). Mauvaise prise en charge dès le début, mon médecin pensant à une simple entorse, je n’ai passé une échographie que 15 jours après qui révélait la déchirure, un hématome déjà « structuré » et un gros oedème. Je souffre nuit et jour, au repos, en position allongée et ma jambe est bloquée en position semi-tendue. Je prends des anti-inflammatoires qui ne me soulagent plus et on m’a dit d’attendre. Mais même le repos n’est pas salvateur puisque la douleur pulsatile est continue. Que puis-je faire? Le genou est très gonflé, chaud et rougeâtre et ce depuis 3 semaines. Merci de votre aide…

    1. admin dit :

      Bonjour Magali
      Haaa!! c’est honteux d’en arriver là!
      Allez tout de suite changer de médecin traitant (avec deux béquilles, ne posez plus votre pied à terre), expliquez la situation à votre nouveau médecin traitant! il devrait cous envoyer de suite voir un angiologue!
      Lui seul détient maintenant les clés pour que cette déchirure soit enfin soignée!
      Je vous conseille quand même de mettre de l’arnica 4 à 5 fois par jour en alternance avec 3 fois 3 gouttes d’Huile Essentielle d’Hélichryse Italienne, pour le reste, l’hématome est trop vieux déjà, l’angiologue vous donnera un fluidifiant et vous ferez une analyse toutes les semaines pour surveiller le dosage! cela peut être très grave si un caillot se détache!!
      Quant aux anti inflammatoires et anti douleur, ils ne feront qu’empirer les choses, il faut que vous ressentiez la douleur pour savoir quelle positions adopter, ces positions sans douleurs seront celles qu’il faut garder le plus possible!
      Comment voulez-vous guérir si vous vous mettez dans de mauvaises positions parce que vous prenez un anti douleur! Ce qui ne va pas vous aider!
      Et puis le repos complet de la jambe!! c’est le moins que vous deviez faire.
      Bonne chance

  18. OAL06 dit :

    Bonjour,
    Je sors d’une échographie qui diagnostique une déchirure du soléaire de 35 mm de haut sur 20 mm de large. Pas de thrombose veineuse.
    Pensez vous qu’il faille autant de temps (2 mois) avant de se remettre à faire de l’exercice ?
    Merci pour votre article ; j’ai fait le mélange d’HE que j’applique 2 fois par jour.
    Cordialement
    Olivier

    1. admin dit :

      Bonjour Olivier
      Tout dépendra de plusieurs facteurs pour le temps de guérison,
      la vitesse de prise en charge,
      l’immobilité complète jusqu’à ce que vous sentiez que vous pouvez à nouveau faire des mouvements que vous ne pouviez pas la semaine d’avant,
      c’est vous qui, doucement, sans poser le pied par terre, allez manœuvrer votre pied, avec vos mains, et petit à petit faire des progrès dans la flexibilité que vous allez retrouver mais qui s’arrête dés que vous sentez la moindre petite douleur, c’est à dire que, tout simplement, vous ne devez pas forcer.
      Et vous allez voir, vous allez faire des progrès!

  19. Simon dit :

    Bonjour,
    J’ai une « déchirure de la jonction myo-tendineuse basse du muscle vaste intermédiaire avec hématome » (diagnostic IRM) depuis maintenant 4 mois. N’ayant pas pu reposer convenablement ma jambe depuis, je suis encore très gêné pour effectuer des mouvements nécessitants une flexion du genou, maintenir une position debout etc…
    J’ai devant moi 3 semaines de congés pendant lesquelles j’aimerais faire une cure intensive de repos en suivant votre méthode, avec pour espoir de repartir enfin de bon pied.
    Par contre je ne parviens pas à maintenir une position (allongée, légèrement fléchie, allongée sur le flanc…) sans ressentir rapidement une gêne voir des douleurs. Y aurait il d’après vous une position dans laquelle, je peux être certain de solliciter au minimum le muscle et donc le tendon pour faciliter sa réparation?

    Par ailleurs pouvez-vous me confirmer que tous les traitement quotidiens que vous indiquez pour le mollet sont valables également dans mon cas?

    1. admin dit :

      Bonjour Simon,
      Si vous avez lu mon long article, vous avez sans doute compris pourquoi cela n’est pas fini, vous le dites vous-même vous n’avez pas pu reposer votre jambe.
      Si vous ne trouvez pas de position sans ressentir des douleurs, essayez de mettre une atèle, c’est vrai qu’il ne faut pas solliciter le muscle, la douleur vous indique ce qu’il ne faut pas faire,
      la position c’est à vous de la trouver, c’est celle qui ne vous fera pas mal, c’est difficile je sais, mais vous êtes la seule personne à détenir la solution.
      Oui mon traitement est valable pour toute déchirure musculaire, la partie hématome est à considérer seulement si vous en avez eu un, et c’est bien votre cas, il est un peu tard, je ne garanti pas mon traitement,
      de toute façon demandez à votre médecin traitant d’aller voir un angiologue, il sera à même de juger de la situation et de vous guider correctement aussi.
      Bon courage Simon

      1. SIMON dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse et vos encouragements.
        Depuis 10 jours que j’applique votre traitement 8 points + méthode GREC (sauf pour la compression que je ne vois pas trop comment appliquer dans mon cas) + 45 minutes de marche calme par jour, je constate de nettes améliorations!
        Je ne rencontre plus aucune douleur lors de mes marches et j’arrive presque à plier la jambe complètement, sans forcer j’arrive à amener mon talon à 20 cm du fessier (contre 1 m auparavant…) au-delà j’arrête car ça se met à tirer très fort. L’inflammation reste néanmoins toujours voyante et palpable et mon muscle s’étant très affaiblie depuis 4 mois je crains que le moindre faux mouvement me fasse « rechuter ».
        Je persévère donc dans votre méthode en reprenant de jour en jour en peu plus d’activité.
        Auriez-vous un angiologue à me recommander sur Paris ?
        Merci
        Simon

      2. admin dit :

        Bonjour Simon
        Bravo pour votre persévérence, et dites-vous simplement que à partir du moment ou il y a un progrès, même qui prend du temps, vous êtes obligatoirement sur la bonne voix!
        Je ne peux pas vous indiquer un angiologue, c’est à votre médecin généraliste de le faire car il va faire un mot que vous lui remettrez, si vous le trouvez compétent, faites lui confiance

  20. carosin dit :

    bonjour j’était dans la légion étrangère et j’ai été radié depuis 6 mois a cause d’une déchirure musculaire a la cuisse droite. ils m’ont dit d’obtenir un justificatif que je vais mieux pour pouvoir réintégrer l’armée. est-ce que vous pouvez me conseiller sur ce sujet? est-ce qu’il y a un spécialiste qui pourras me donner une justificatif que je suis apte a reprendre l’armée?

    1. admin dit :

      Mais aucun spécialiste ne pourra prendre la responsabilité de signer un tel acte! ça n’est pas ça que vous devez faire, vous prenez le problème à l’envers!
      Commencez par vous soigner, cette déchirure, si vous suivez bien les protocoles finira bien par se cicatriser suivez les avis d’un médecin du sport, ils sont souvent plus amène à vous guider correctement.
      Quand vous serez définitivement guéri, votre médecin sera le premier à vous faire alors un certificat pour que vous puissiez réintégrer l’armée.
      De la patience, du courage, ça vous en avez, de la persévérance aussi, mais ne jouez pas avec votre déchirure, si vous voulez un jour reprendre l’armée.

  21. dejacquelot dit :

    j’ai lu avec grand intérêt vos articles
    j’aimerai connaitre votre avis sur mon cas
    agée de 73ans
    je suis tombée en arriere en étant debout sur une chaise cela s’est passé la dernière semaine de janvier
    une radio de la colonne vertebrale ne montre pas de fracture un tassement mais ancien
    aujourd’hui ;,je souffre toujours d’une douleur au niveau du quart fessier
    actuellement je suis sous doliprane 1000 après UN TRAITEMENT ANti inflammatoire
    la durée permet elle de diagnostiquer
    la déchirure
    est il encore nécessaire de faire des examens
    d’avance merci

    1. admin dit :

      oui bien sûr il faut faire un examen, sur une radio on voit parfois difficilement les fêlures, or cela fait très mal aussi, mais également un simple très mince déplacement peut coincer le nerf de temps à autre,
      Alors en résumé, je vous conseille d’aller voir un ostéopathe d’abord (qui va peut-être rétablir le flux énergétique), puis un acupuncteur qui va spécifier le circuit de remise énergétique.
      si après cela ça ne s’arrange toujours pas, demandez à votre généraliste des examens complémentaires, évitez de prendre trop d’anti douleur et d’anti inflammatoire, cela ne guérit rien mais vous fausse vos appréciations.
      En effet la douleur est une mesure de protection pour vous indiquer ce qu’il ne faut pas faire! Les anti inflammatoires ne font que retarder le mal, qui s’empire bien sûr après!

  22. veronique dit :

    je ne me souviens pas d’une vive douleur, je pense que je me suis faite mal en portant une valise dans le range bagage au dessus de mon siège dans le train.

    petite déchirure ? main droite : doigt majeur 1ère phalange près paume
    Cela fait un mois que je ne peux pas allonger mon doigt sans vive douleur.
    Le froid m’améliore
    le kiné a fait une séance d’ultra son….aucune amélioration.
    généraliste : « mettez du voltarène »
    la radisthésiste : c est circulatoire….traitement pour la circulation veineuse…

    main droite en plus, c’est très handicapant au quotidien merci de vos conseils.

    1. admin dit :

      Bonjour Véronique (il faut dire bonjour, c’est plus sympathique, mais je vous excuse car vous tapez avec ce doigt!:)
      Immobilisez le doigt avec une mini atèle, comme s’il était cassé, puis mettez de l’arnica Montana 3 fois par jour en alternance avec 3 fois aussi de l’huile essentielle d’hélichryse Italienne, une des rares que l’on puisse utiliser directement sur la peau sans la mélanger dans de l’huile végétale.
      Chaque semaine faites des essais pour le remuer, arrêtez-vous à la moindre petite douleur, continuez le traitement pendant un mois, vous devriez avoir constaté une amélioration chaque semaine, c’est long, armez-vous de patience.

  23. Emilie dit :

    Bonjour !

    Votre article m’intéresse et j’approuve vos commentaires par rapport aux médecins. Il y a deux ans j’ai eu une déchirure de 3 cm à l’adducteur soigner presque un an plus tard à cause des médecins qui ne voulaient pas me prescrire d’écho car les muscles sont trop gros etc etc … le repos était d’ordre, seulement la douleur à toujours été présente. j’ai passé une IRM, résultat : hématome ancien non résorbé et sans suite par les médecins…

    Il y a deux jours, au même endroit sur la pratique en gymnastique d’une rondade la douleur à été immédiate, précise. j’ai du mal à marcher, à tendre la jambe… j’ai eu cette fois ci une échographie rapidement, bilan : lésion sur plus de 2cm en hauteur sur le grand adducteur …

    pensez vous que le stade de la lésion peut être la déchirure et une IRM serait peut être conseillée, pour plus d’informations internes ?

    Merci de votre attention

    1. admin dit :

      Bonjour Emilie
      Demandez à votre médecin traitant de vous examiner en lui rapelant vos antécédent et demandez lui de vous prescrire une visite chez un angiologue. Celui-ci vous fera un Doppler, et il sera à même de bien vous conseiller. vous y verrez alors plus clair.

  24. catherine dit :

    bonjour , cela fait presqu’1 an que j’ai une dechirure au mollet droit (echographies , irm , ) et on me dit repos , kiné et patience .je suis toujours en arret , votre traitement concerne à priori une prise en charge immédiate dés l’accident , mais au bout d’un an quel est votre conseil ?merçi d’avance , catherine

    1. admin dit :

      Bonjour Catherine
      Si cela fait un an, c’est complètement anormal, lisez l’attitude que vous devez avoir pour aider à la cicatrisation, vous devez certainement marcher dessus! Suivez mes conseils, la sagesse devrait vous indiquer qu’il faut vous prendre en main maintenant.

  25. Sacha dit :

    Bonjour, victime d’un hematome de 10 cm de long et de 6cm de large au soleaire suite à un accident de ski, je suis depuis 3 semaines la jambe posée sur une chaise. J’ai effectué 2 échographie à 3 semaines d’intervalle et un contrôle Doppler veineux , résultat, pas de problème de retour veineux sur l’ensemble des veines profondes et superficielles, en revanche persistance de l’hématome qui ne réduit pas. Pas de ponction de celui- ci car il n’est pas liquidien. Je vais aujourd’hui mettre un bas de contention pour tenter de drainer plus efficacement l’hématome. Je précise que j’ai suivi à la lettre toute vos recommandations thérapeutiques que vous avez eu la gentillesse de nous proposer. Dois faire autre chose pour espérer une réduction rapide de cette hematome et combien de temps encore dois hé attendre avant de commencer à reprendre une position debout ? Pour info, je refais une nouvelle échographie dans 3 semaines . À ce jour mon mollet n’est plus vraiment gonflé mais une zone indurer persiste dûe a l’hématome. Merci de le répondre, cordialement.

  26. amara dit :

    bonjour mardi après midi j ai fait du sport en salle de sport c est la 1 ère fois et le lendemain j ai eu très très mal aux 2 cuisses et aujourd’ hui 3 jours après j ai encore aussi mal d après vous qu est ce que c est ?(déchirure crampe..) et dois je consulté? merci.

    1. admin dit :

      bonjour Myriam
      vous apportez la réponse dans votre message
      Vous dites que c’est la première fois que vous faites du sport
      vous en avez un peu trop fait et vous avez brulé du muscle par manque d’exercice, c’est normal que cela fasse mal les jours suivants

  27. Herbert dit :

    Bonjour,
    J’ai bien lu votre article, malheureusement trop tard. J’ai eu 3 déchirures consécutives début 2012, espacé de 3 semaines (entre la 1ere et la 2eme, je sais avec du recul j’ai été inconscient), puis 6 semaines (entre 2ème et la 3ème). Au final j’ai une déchirure de 1,8 cm et 1cm de profondeur, suite à l’écho.
    Entre cette année qui s’est déroulé j’ai connu surtout des bas avec ma cuisse, et je ne pratique ni rugby ni autre sport (cependant je peux faire du footing et de la piscine occasionnellement) en début d’année 2013 j’ai méme du prendre des béquilles, mon muscle est devenu « très » douloureux assez subitement (sans raison aparente), c’est lorsque je suis enfin allé chez le kiné, 10 séances et au final mon muscle s’est « remis des douleurs vives » en 1 mois et demi.

    -Tout cela pour savoir si votre traitement peut s’appliquer à un cas de récidive?
    Si j’ai des douleurs à l’heure actuelle c’est certainement du à la qualité de la cicatrice qui doit être fibreuse, anarchique?? (elle me géne dans mes mouvements parfois, je la ressent légèrement sinon, tjs accompagné de douleurs peu rassurentes), et le nombre de fibres musculaires que j’ai perdu est peu être important… Esthétiquement j’ai aussi observé un léger creux sur le dessue de ma cuisse (indiquant probablement l’endroit ou se situ la cicatrice) alors qu’il devrait y avoir une forme légèrement galbée.
    Si vous n’avez pas vraiment de solution, auriez vous entendu parler de méthodes encourageantes… tel que refère une cicatrice par l’intermédiaire d’un laser, puis rééducation. J’ai la chance d’avoir deux mois que je pourrais mettre à profit pr reposer totalement mon muscle etc. Merci pour vos réponses et votre traitement!

    1. admin dit :

      Bonjour Pierre
      mon traitement ne peut faire que du bien.
      Actuellement je ne connais pas de chirurgie qui soit capable de « rafistoller » les muscles, si vous parlez de cicatrice, oui, on peut bien sûr diminuer esthétiquement parlant une cicatrice, mais je ne sais pas si c’est ce que vous entendez par là.

  28. SIMON dit :

    J’arrive au terme des 6 semaines de votre traitement, la déchirure s’est resorbée, je peux donc enfin après 6 mois d’abstinence, refaire progressivement vélo et natation pour rééduquer mon quadriceps!
    Une très bonne angiologue m’a prescit des bas de contention (type bas à varice) qui vont des orteils au haut de la cuisse.
    Une sorte de petit kyste persiste près de la rotule ainsi qu’une « poche lymphatique » au niveau de la déchirure mais j’ai bon espoir qu’ils disparaitront avec le temps et l’exercice.
    Je vous remercie car sans vous j’aurais trainé encore longtemps cette déchirure que tous les médecins généralistes que j’ai pu voir pendant les 4 premiers mois n’ont pas su traiter correctement.
    Bien Cordialement,
    Simon

    1. admin dit :

      Bonjour Simon,
      Je vous remercie d’avoir suivi mon traitement et d’apporter ici votre témoignage,
      cependant le principal vient de vous car vous avez tout compris puisque vous me dites:
       » je peux donc enfin après 6 mois d’abstinence, refaire progressivement vélo et natation pour rééduquer mon quadriceps »
      Voilà, mon traitement n’aurait servi à rien si vous n’aviez pas fait le nécessaire et le principal!
      Bravo et bonne convalescence 🙂

  29. STEEVE15 dit :

    Slt,il y a 2 mois j’ai contracté 1 déchirure au mollet;Ne voulant pas rester trop lontemps sans sport car je suis de nature à vite grossir,après 2 semaines j’ai fait du sport en salle(tapis,vélo).Pour des raisons professionnelles j’ai arrêté tout sport 1 mois environ.
    Depuis ma reprise au sport plein air,foot, je ressens cette douleur (j’ai mal à la course et quand par exple je monte des escaliers en marchant je ressens une gène).
    La déchirure a t’elle été mal soigné? Que puis-je faire à l’heure actuelle?
    Merci d’avance pour vos conseils.

    Cordialement

    1. admin dit :

      Bonjour,
      Une déchirure au mollet ne peut pas se guérir en 2 semaines! même avec ma formule naturelle.
      reprendre un traitement ne pas faire d’efforts à partir du moment où cela fait mal.

  30. Jacqueline Grima dit :

    bonjour j ai été opérer d une hernie inguinal scrotal il y a 20 ans celle ci revient de temps en temps merci de me renseigner sur médecine alternative qui puisse me soigner amicalement ote M GRIMA

  31. Denise M dit :

    bonjour,
    j’ai fait une chute, vendredi minuit. J’ai ressenti une très forte douleur qui m’a laissée clouée au sol pendant un temps. Puis, debout, je n’ai pas pu me mettre sur mes 2 jambes. La douleur se situe à hauteur de l’aisne. J’ai pu me déplacer en m’appuyant sur une béquille. J’ai pensé que ce pouvait être d’ordre musculaire (un claquage ?) et que cela passerait avec le temps. j’ai pris une dose d’arnica 9ch
    un cousin avec qui je dinais, ce soir, m’a fortement conseillé de ne pas simplement attendre que cela passe. Il pense qu’il y a de forts risques que ma hanche et les cartilages soient affectés. (Il a lui même eu de graves problèmes avec sa hanche, qui se sont beaucoup atténués après traitement dans son pays (usa)

    Ce soir, encore, la douleur persiste, elle est vive mais ne se manifeste que lorsque je m’appuie sur la jambe.
    Lorsque je suis en position assise , je ne peux bouger ma jambe sans que cela ne me fasse mal à hauteur de l’aisne,

    Je tombe sur votre site par hasard – plutôt par chance. J’ai lu vos recommandations, vos conseils.
    je ne veux pas faire de surconsommation médicale, mais néanmoins, il serait sage que je m’occupe de moi, Cependant, ce n’est pas clair, pour moi, s’il me faut demander au médecin une ordonnance pour : un dopler et/ou une echographie et/ou une radio ? Pourriez-vous m’éclairer ?
    Merci de votre réponse. (je ne sais pas si vous me répondrez sur mon mail, directement ou sur ce site )
    Bien cordialement

    1. admin dit :

      Bonjour Denise
      Une douleur à l’aisne. cela peut-être musculaire, ligamenteux (déboitage partiel), un problème de cartilage, mais également veineux! et beaucoup de gens se sont faits opérer de la hanche pour rien.
      1) Habitez-vous sur Paris? si oui, je vous enverrai voir un médecin qui connait bien ce genre de problème alors que la plupart l’ignore.
      2) Dans un premier temps consultez votre médecin traitant, de visu c’est toujours plus facile, si c’est musculaire, demandez lui à voir un angiologue qui vous fera un Doppler, vous saurez donc alors avec lui s’il s’agit d’un problème musculaire,
      dans ce cas déchirure, mon traitement naturel peut s’appliquer.
      3) Si ça n’est pas un problème musculaire et ligamenteux, et qu’on vous dirige vers une opération de la hanche, ne faites rien avant d’avoir vu ce spécialiste de Paris, une simple opération bénigne, sans douleurs, de 20 minutes (avec anesthésique local) dans son cabinet, règlera définitivement la douleur (retrait d’un petit morceau de veine bouchée très douloureux qui donne l’impression d’un couteau qui nous transperce).
      4) Si ça n’est pas un problème veineux, alors il faudra voir ce que l’on diagnostique après radiographies, mais cela vient en dernier.
      Tenez-nous au courant.

  32. Sylvie Patenaude dit :

    Bonjour,

    Je vous fais un court résumé de ma longue histoire afine de connaître votre point de vue sur ce que je devrais faire. En 1981 j’ai eu une colision frontale en voiture, j’ai subit plusieurs traumatismes dont une luxation de la hanche. Après tout ces années j’ai encore beaucoup de douleur et essayé à peu près tout ce qui peux exister comme traitement, chiro, acuponcture, massage,infiltration, antiinflammatoire, musculation, kinésio, physio etc….. sans aucun succès. Mon médecin ma fait passé un IRM dernièrement et on a constaté deux déchirures partielles au niveau du petit et grand fessier. Comme de raison je ne connaissais pas la nature de cette blessure et j’ai toujours continué à marcher ou plutôt claudiquer depuis ces nombreuses années, que me conseiller vous de faire après tout ce temps.

    Merci de me lire et espérant que vous serez de bon conseil

    Sylvie

    1. admin dit :

      Bonjour Sylvie
      Vous dites avoir « essayé à peu près tout ce qui peux exister comme traitement »,
      Vous partez donc déjà battue et négative, là se situe le premier problème.
      Vous avez deux déchirures. Avez-vous essayé mes recommandations? Je ne pense pas.
      Alors allez y regarder sérieusement et cessez de continuer à marcher, puisque je dis que la première chose à faire est de laisser la zone immobile.

  33. Malca dit :

    Bonjour. Mon problème et que ,il y a trois ans j’ai eu une déchirure à l’épaule droit, confirmé par une échographie et une Irm , due à une année de travail pénible. Le Docteur ma préscrit des anti Imflammatoirs et 25 séances de kiné . Résultat,, j’avais toujours des douleur .Aprés il m’a préscrit , une piqûre pour les douleur . À piquer directement à l’épaule,,ça m’a calmer un peu la douleur .et à ce jour je fait toujours attention pour ne pas prendre des choses lourdes. Mais mon problème c’est que j’ai forçais sur l’autre bras.en prenant des choses très lourdes .Résultat j’ai les mêmes douleures.j’ai conclue que j’ai une déchirure dans l’autre épaule .Docteur qu’est-ce que je dois faire? Merci d’avance…

    1. admin dit :

      Vous avez sur cet article de quoi vous soigner, référez-vous à ce qui s’est passé avec votre autre épaule il y a trois ans, faites attention de ne pas trop vous servir de cette épaule.

    2. Oz dit :

      Bonjour,
      J’ai une fissuration de l insertion du msucle grand droit gauche sur la symphyse pubienne.
      Que dois je faire comme traitement? Combien de temps et comment reprendre sans se refaire mal
      Je precise m’etre fait en faisant du jogging (3/4 fois par semaine)
      Merci

      1. admin dit :

        Envoyé le 18/05/2013 à 1:40 | En réponse à Oz.

        je suppose que c’est une fissuration longitudinale de l’insertion du muscle droit (avant on disait « grand droit »)
        vous dites: »sur la symphyse pubienne » … c’est à dire que cette fissuration descendrait jusqu’à la tubérosité pubienne où la surface symphysaire?
        mais de toute façon, il faut du repos et vous pouvez passer de l »H.E. d’hélichryse Italienne, quelques gouttes, une fois par jour au début puis tous les 2 jours.
        C’est la douleur que vous pourrez déclencher qui doit être votre meilleur guide pour savoir la limite à ne pas dépasser.

  34. Laurent dit :

    Bonjour,
    voila, le 4 janvier 2013, j’ai eut une déchirure du mollet droit pendant une partie de foot en salle.

    Direction les urgence, on me fait une échographie et là le docteur me dit que j’ai rien.

    Le kine me soigne donc sur la base d’une petite douleur et au bout d’un mois m’incite à courir doucement pour reprendre le sport.

    Le 19 février une petite douleur survient encore à mon mollet droit, je continue le kine et là il me dit qu’il ne voulait plus me toucher le mollet et d’aller d’urgence voir mon médecin.

    Mon médecin me dit que c’est juste la déchirure qui est encore la, j’insiste quand même pour qu’il me prescrive une écho, sur les conseils de ma femme et de mon kine, et lui demande aussi un écho-Doppler mais il refuse.

    Ma femme voyant ma cheville énorme et voyant que je m’amusais avec mon hématome et oui j’appuyais dessus et la trace de mon doigt resté^^, m’a pris un rendez-vous d’urgence au phlébologue.

    Résultat déchirure du jumeau interne sur une longueur de 10cm et de 1cm de large plus un caillau de 6 mm de diamètre sur 5cm.

    le 25 avril, phlébite terminée mais il reste toujours 3cm sur 3mm de déchirure et mon kine me fait marcher sur un tapis et me masse.

    Mercredi 8 mai lors d’un plongeon anodin dans une piscine, réouverture de la déchirure de 10cm plus arrachement total avec rétractation du jumeau interne.

    Donc voila ma question, le médecin me dit que cela va guérir tout seul avec du repos mais vais je pouvoir reprendre le FOOT avec un tel traumatisme ou dois je voir un autre médecin pour savoir s’il n’y a pas une autre solution à envisager comme une opération pour remettre tout cela correctement ?

    Merci beaucoup et désolé pour je suppose mais nombreuses fautes.

    1. admin dit :

      Envoyé le 18/05/2013 à 12:26 | En réponse à Laurent.

      Bonjour Laurent
      1)Votre médecin est un inconscient
      2) votre kiné est conscient
      3) on ne peut pas « rouvrir » une déchirure, le muscle déchiré, c’est comme un tas d’élastiques qui cassent, le reste tient bon mais ceux qui sont cassés ne peuvent plus être réparés ni recollés, trop d’élasticité demandée!!!
      4) donc ce sont encore d’autres « élastiques » qui ont cédés, je ne connais pas l’état actuelle de votre jumeau interne, mais cela me semble très grave, avec du repos complet, vous pourrez remarcher normalement, mais solliciter ce muscle davantage…?
      Les opérations actuellement n’ont apportées aucune solution durable, essayez d’agrafer deux bouts d’élastique que vous tendez!!!
      En tous cas, je ne laisserais jamais un de mes patients en arriver à ce point! Vos chances s’amenuisent à chaque fois!
      Demandez un état de votre muscle jumeau, essayez de voir un médecin spécialiste du sport?
      Je vous souhaite bonne chance.

  35. Vilitoria dit :

    Bonjour,
    Depuis le mercredi 8 mai j’ai mal au mollet, les premiers jours j’ai pensé à une courbature, puis après à une contracture comme cela persisté.
    Le vendredi 17 mai, j’ai eu un chamionat d’UNSS gymnastique avec mon équipe. Comme j’avais toujours mal je suis allée à l’echauffement voir les médecins présent et ils m’ont dit que mon mollet avait sans doute des micro-déchirures. J’ai donc fait ma compétition strappé de la cheville au mollet.
    Le lendemin, direction mon médecin qui me diagnostique donc une élongation.
    J’ai encore un championnat et des galas à préparer. J’ai gardé le strappe que l’on m’avait fait pour ma prochaine compétition (qui est beacoup plus soft), et je compte ralentir mes efforts après, voir même arrêter certain.
    Pourriez vous me donner des conseils, je sais que je ne devrais pas spécialement faire ma compétition, mais c’est de la teamgym, donc un mouvement d’équipe et comme c’est les championnats de France, je ne peux pas ne pas les faire. J’espère que vous pourrez m’aider avec vos conseils, merci beaucoup

    1. admin dit :

      claudebesnou@gmail.com
      93.182.224.140
      Envoyé le 18/05/2013 à 1:16 | En réponse à Vilitoria.

      Bonjour Victoria
      Je suis désolé mais nous évoluons dans deux mondes différents, bien distincts et presque aux antipodes l’un de l’autre.
      Vous êtes dans un domaine de compétition où vous exigez es résultats de votre corps qui sont importants sur votre « égo », la compétition passe AVANT TOUT et votre santé et votre harmonie n’a pas place dans ce système.
      Je suis dans un domaine où la santé du corps doit être en harmonie avec ce que « n’exige pas » votre moi intérieur mais ce qu’il vous recommande, suivant l’état d’avancement de votre sagesse. Autrement dit, je vous recommande de vous arrêteren tout premier lieu, ensuite il y a des choses à faire, mais comme ça n’est pas votre intention, je ne peux donc pas vous aider.
      Un médecin aux résultats incroyables et miraculeux demandaient à ses patients cette chose avant toute discussion de l’un comme de l’autre: « Avez-vous RÉ-EL-LE-MENT envie de GUÉRIR??? » Question peut-être simpliste et saugrenue à première vue… Mais question qui sous entend et soulève tellement de problèmes personnels? d’interrogations sur soi-même (que nous ne pouvons pratiquer que chez un psychothérapeute…)
      Vous avez votre réponse Victoria
      Bonne chance pour votre avenir

  36. Laurent dit :

    Bonjour Vilitoria,

    Je me permets aussi de vous répondre juste pour mon expérience, regardez où j’en suis, j’ai 39 ans et je sais même pas si je pourrai refaire du sport à cause d’une déchirure.

    Il me semble que sacrifier 1 mois de sa vie pour en garder 30 ans de plus pour le sport qu’on aime vaut la chandelle.

    Combien de grands sportifs ont dû abandonner une coupe du monde pour une déchirure ?

    Voila, je sais pas si mes conseils sont autorisés mais je voulais juste faire part de mon avis car croyez moi j’ai le moral au plus bas en attendant le verdict de mon médecin.

    Cordialement laurent et bon courage.

  37. Piatzou dit :

    bonjour,
    hier dimanche, lors d’une répétition de danse, à la réception d’un saut sur la jambe droite, j’ai ressenti un claquement, à la partie supérieure du mollet, comme un fouet ou une corde qui casse.
    je n’ai pas eu mal du tout à ce moment là, j’ai continué à danser pendant 1 minute environ puis la douleur est apparue et je me suis arrêtée ; depuis, je ne peux plus poser ma pied droit à plat, seulement, en appui sur l’avant ou sur les demi pointes. Le mollet n’est pas particulièrement contracté et lorsque je le touche, un peu douloureux ; c’est lorsque je veux poser mon talon que le muscle en partie haute interne me fait vraiment souffrir.
    Evidement, je n’ai pas vu voir un médécin un dimanche, donc, j’ai mis un peu de glace 3 fois dans la journée, pris de l’arnica + Rhus toxicodendron , passé un peu de pommade anti inflammatoire sur le mollet et j’ai essayé de garder le plus possible la jambe à l’horizontale.
    Au réveil ce matin, j’ai toujours mal si je pose mon talon au sol , mon mollet a enflé mais pas de signe d’hématome visible sur la peau ; j’ai donc décidé d’aller aux urgences, demander un diagnostic et une échographie , aujourd’hui, lundi de pentecôte, pas d’urgences radio musculaire dans les hôpitaux de ma ville !
    mes questions sont les suivantes, grosse contracture ou petite déchirure selon vous ? quelles sont les suites dans les 2 cas et les risques de séquelles si je sollicite mon mollet, d’ici 5 jours, est-ce que ce petit repos peut suffir ? que dois-je faire de pour guérir vite et bien ?
    Merci d’avance, de votre réponse.

    1. admin dit :

      Jusque là vous avez bien agit, continuez
      demandez à votre médecin de vous permettre d’aller voir un angiologue pour passer un doppler, dites lui que vous dansez , que c’est important pour vous!
      mais en attendant le plus de repos possible, plus vous irez lentement mieux vous guérirez.

  38. marianne de roo dit :

    Bonsoir Monsieur,

    Je vous remercie pour votre site très intéressant.
    Permettez-moi de vous rapporter l’accident dont mon époux a été victime en février 2012 et qui suit pas à pas, hélas, la description que vous donnez sur votre site.
    En février 2012, grosse chute en ski en Italie. Diagnostic : contusions et légère commotion cérébrale. Le lendemain, mon mari fait un trajet de 10 h en voiture pour revenir chez nous. Méfiante quant au diagnostic italien, je demande à notre médecin traitant de passer voir mon mari et celui ci conseille quelques jours de repos pour la commotion afin d’éviter les maux de tête. Je suggère des examens médicaux plus approfondis (pas mal d’hématomes sur tout le corps de mon mari que je traite immédiatement à l’hélichryse italienne et à l’HV d’arnica).
    Après 8 jours, mon mari reprend le boulot.
    Fin février, il ressent une très violente douleur à la cuisse et après passage chez notre médecin (mon mari peut à peine poser le pied au sol) et une éccho prescrite, le radio diagnositque une légère déchirure muscukaire. Kiné prescrite et commencée.
    Le 16 mars, mon mari est pris d’une très violente douleur à la poitrine, pense étouffer mais la douleur se dissipe et il continue à travailler. Le soir, il manque de perdre connaissance dans son bain et il rejoint en ambulance l’hopital le plus proche. Le médecin urgentiste diagnostique des névralgies intercostales et nous fait rentrer chez nous.
    Le 19 mars, mon mari est admis aux soins intensifs du même hopital et reste entre la vie et la mort pendant dix jours. Double infarcus pulmonaire, déchirure de la plèvre, embolie pulmonaire massive, trombose veineuse de la veine fémorale superficielle totalement déchirée sur plusieurs centimètres…
    Le corps médical nous dit qu’il sera sur pied dans le mois…
    Il n’en est rien et mon époux reprend courageusement le boulot début mai 2012 mais il est toujours incapable de travailler à temps plein, ce qui pour un indépendant gérant sa propre entreprise est particulièrement complexe.
    Inutile de m’étendre sur les erreurs médicales flagrantes dont il a été victime, cela est entre les mains des juristes dont c’est le métier.
    Par contre, mon époux après avoir pris du sintron pendant 8 mois, porte quotidiennement un bas de contention car sans lui, il a trop mal à la jambe.
    Selon le corps médical, une veine complètement bouchée ne fait pas mal (!).
    Il reste essouflé au moindre effort et on lui prescrit une remise en condition physique pour augmenter sa résistance cardiaque à l’effort.
    Ah oui, j’oubliais, lors de son hospitalisation aux soins intensifs, on repère 3 fractures (clavicule et bassin) qu’on avait pas vues et qui datent bien entendu de cette fameuse chute à ski.
    Il est évident que nous sommes conscients de la chance que nous avons qu’il soit toujours en vie et c’est bien entendu le plus important.
    Mais, et c’est ici que j’ai besoin de votre aide, lors de ce reconditionnement physique, la douleur dans sa cuise augmente (au niveau de l’aine) et cela chaque fois un peu plus.
    Bref, nous avons sans doute aussi une déchirure musculaire et la reconditionnement à l’effort est certainement déconseillée dans ce cas.
    Je pense que vous imaginez le nombre d’examens médicaux que mon mari a dû subir ces derniers mois (souvent dans une indifférence médicale soutenue) : doppler, cardio, scanner, pneumo, éccho, sintigraphie… j’en passe et des meilleures!
    Il ne désire plus confier son corps aux médecins et je peux le comprendre même si je m’inquiète pour lui.
    Est il possible qu’il y a eu une déchirure musculaire lors de cette trombose veineuse? Auquel cas, elle n’a pas été soignée et elle reste donc fragile en cas d’efforts physiques. Je précise que lors de première éccho avant la trombose, la légère déchirure musculaire dont parlait le radio se situait au milieu de la jambe et qu’il s’agissait déjà, bien entendu de la trombose et que la douleur que ressent mon mari à présent lors d’un effort physique n’est pas au même endroit mais tout au desus de la cuisse à haueur de l’aine.
    Je suis aromathérapeute de formation et ai donc soigné mon époux pour son problème veineux depuis qu’on l’a découvert.
    Que faut il faire pour aider son coeur à pouvoir résister à l’effort tout en protégeant cette jambe.
    S’il me fallait le convaincre de passer encore un examen médical (ce n’est pas gagné) lequel serait le plus approprié pour avoir un diagnostic fiable et précis?
    Je vous remercie déjà pour le temps que vous prendrez à me lire et espère pouvoir connaitre votre avis qui nous sera précieux.
    passez une belle soirée

    1. admin dit :

      Il est très difficile de répondre à l’aveugle, comme ça, je ne peux que vous donner des conseils généraux
      La douleur est ce sur quoi il doit s’appuyer pour faire ou ne pas faire certains mouvements.
      je pense que, lors de la déchirure musculaire, il y a eu une phlébite et parce que ça n’a pas été soigné dans les règles il s’est passé le pire des cas: un caillot de sang qui s’est détaché et il a failli y laissé sa peau!
      Maintenant, je comprends qu’il en ait mare des médecins, mais il y en a de bons et de consciencieux, n’hésitez pas à en changer! La médecine d’urgence n’est pas si mauvaise que les généralistes qui devraient savoir où dirriger leur patient et leur faire faire des analyses judicieuses.
      Je lui suggérerais de demander à son généraliste de voir un angiologue et de passer un doppler (c’est une éco avec le son! donc on entend le sang passer dans les veines, cela donne beaucoup de renseignement utiles) ça n’a pas d’effets secondaires.
      il se peut qu’à la hanche, à l’aine, il ait une ou deux petites veines bouchées, ce qui fait très mal, je vous conseille de voir le Dr Epineuse à Paris qui est un spécialiste pour ça! Il peut opérer directement avec un anesthésiant local, et il ressort après 20 minutes, et tout est rentré dans l’ordre.
      Pas d’excès, du repos au maximum des possibilités, ce sont les douleurs et leur espacements et leur intensités qui guideront votre mari vers la guérison, continuez l’hélichryse Italienne bien sur là ou cela fait mal.

  39. Gaelle dit :

    Bonjour,
    Il y a une semaine, après 50min de badminton, une douleur intense au mollet m’a mise au sol…diagnostiqué déchirure mais l’écho ne décèle presque rien (petit hématome de quelques mm). Aujourd’hui visite chez le kiné: douleur vive à la flexion passive de la cheville (jambe tendue)et je ne peux pas poser le talon au sol quand je suis debout. Il soupçonne une rupture partielle du tendon.
    Ma question (angoissée) est donc celle-ci: est-ce normal de ne pas pouvoir poser le pied 1 semaine après une déchirure? Mon kiné trouve cela anormal et veut que je passe une IRM…
    Merci pour vos lumières 😉
    Cordialement,
    Gaëlle

    1. admin dit :

      Bien sûr que c’est normal, mais il faut la soigner, ce la dure en général 3 mois!!!
      Et surtout pas de kiné!! Ah la la! lisez mes articles à ce sujet

  40. Romain dit :

    Bonjour il y a 3 mois suite a un choc sur le mollet j’ai eu un énorme hématome dans le mollet. Après 3 ponctions j’ai retrouvé incomplet indolore et fonctionnel au bout de 2 mois. Je viens de repasser une écho de contrôle et on retrouve entre le jumeau interne et le soléaire la collection hématique connue mesurée a 12cm de hauteur et en transverse a 30x11m. Elle a donc diminué uniquement dans un des trois plan en comparaison a l’examen du 2 avril. Actuellement elle présente un aspect discrètement hypoechogene, hétérogène et presque sans plage anechogène en rapport avec une collection hématique à contenu épais et remanié. Mon médecin du sport s’est dit content du resultat il me conseille de continuer a étirer et faire de l’excentrique. Il m’a dit que tout ça allait cicatriser petit a petit. J’ai repris la course progressivement sous ses conseils depuis 3 semaines sans douleur. Mais après cette écho je suis un peu refroidis. Qu’en pensez vous?
    Merci

    1. admin dit :

      Autant je me méfie des médecins généralistes sur le sujet, autant je fais confiance aux médecins du sport, ils sont des spécialistes. Cette écho vous semble alarmante mais c’est la douleur qui doit être votre objet de concentration, si vous faites des exercices sans ressentir aucune douleur, et bien continuez sans forcer. Si vous ressentez de la douleur, passez à la vitesse inférieure, Voilà ce qui est important.

  41. WERBROUCK dit :

    Bonjour,
    Je me suis faite une « très belle » déchirure à la cuisse en Août 2011. Pas très bien prise en charge. Méconnaissance de mon médecin.
    Une échographie au bout de 15 jours, pas de doppler, pas de contention. Mais devant l’ampleur des dégâts, j’ai évité au maximum les déplacements et j’ai attendu sagement de récupérer. Dommage que je ne sois pas tombée sur votre
    Aujourd’hui, je ressens toujours une douleur diffuse dans la cuisse. Je voulais savoir ce que je peux envisager pour retrouver au mieux l’état de ma cuisse.
    Merci

    1. admin dit :

      Je n’irais pas par 4 chemins, aujourd’hui, les jeux sont faits, il n’y a plus rien à faire.
      Cependant Vous avez bien réagi, avec du bon sens en évitant les déplacements et en attendant sagement de récupérer, heureusement!!!
      Maintenant vous pouvez toujours faire attention en oubliant jamais que c’est une faiblesse chez vous, si cela vous fait mal, de l’arnica en Teinture mère, à passer dessus, des massages avec de H.E Hélichryse Italienne, mais ceci si vous avez forcé, et uniquement pour revenir au stade actuel.

  42. Nicolas dit :

    Bonjour à vous et merci pour tout le travail que vous faite!!

    Je viens de me faire une petite déchirure au pouce en faisant de la guitare, la douleur ce situe au niveau de la phalange, ce qui est étrange c’est que sa ma fait mal au bout d’à peine 2min sans même avoir spécialement forcé sur le pouce, je m’étais déjà faite une déchirure au paravent mais c’était il y a longtemps pourtant!
    je voulais donc savoir si les déchirures aux doigts avaient le même traitement que pour celle des jambes ou autres membres plus « important »(comme vous avez pas mal parlez des jambes ou des blessures lier au sport) ou si toutes les déchirures peut importe l’endroit,se soigne globalement pareil avec votre méthode GREC?
    Et aussi, je me suis fais au moin une déchirure musculaire depuis le début de l’année, sur chaque doigt de la main gauche,(sur certain doigt 2 voir 3 déchirures)et malgré le faite de sa s’est guéris parfois sa relance de temps en temps puis sa disparaît et sa reviens parfois sa le fais même quand le doigts ne travail pas! Alors dois-je aussi traiter ces doigts là comme mon pouce même si c’est un peu différent??

    Merci de votre réponse!:)

    1. admin dit :

      oui, c’est le même traitement que pour les déchirures aux jambes, mais ce sont de micro déchirures, et cela vient principalement mauvaise position de votre main sur le manche, je suppose que cela se produit principalement quand vous ne vous êtes pas échauffé les doigts et quand vous faites des barrés! Essayez (la c’est de la musique) d’appuyer sur vos cordes uniquement au moment où vous frappez avec votre médiator! Ainsi vous ne « crispez » pas vos muscles, vous appuyez juste au moment précis ou vous grattez!
      Prenez des cours avec un pro, il va très bien vous expliquer cela!

      1. Nicolas dit :

        Bonjour,

        Merci beaucoup de votre réponse,j’avoue que vos conseils sont vraiment bien, je n’avais pas pensé au faite que d’appuyé tout le temps sur les cordes pouvait engendrer des déchirures, mais grâce à vous je vais pouvoir corriger ce vilain défaut, un grand merci à vous!;D j’espère juste pour mes déchirures que du coup, j’en aurais pas plus facilement et plus souvent dans l’avenir, (comme les entorses,où plus on s’en fait, plus on à de chances d’en ravoir puisque la zone en question reste fragilisé!)

        merci, Nicolas!:)

  43. LABONNE françoise dit :

    nous sommes le 21 juin. le 25 mai, j’ai fait une chute sur le dos. après un bel hématome, le 3e jour je suis allée chez mon généraliste. anti-inflammatoire et paracétamol. Faut-il donner des ordres au médecin. ni doppler alors que j’ai un système veineux fragile. j’ai beaucoup plus mal que les premiers jours.
    je suis âgée de 73 ans. j’essaie de me reposer le + possible mais peut-on rester ‘sans rien faire’. pourtant le matin après le repos de la nuit j’ai moins mal … merci de votre réponse.

    1. admin dit :

      Je passerai sur l’ordonnance de votre médecin…
      Mais allez en voir un autre!
      Comme vous l’avez constaté, le matin grâce au repos de la nuit vous avez moins mal, alors ayez du bon sens, cela vous montre que vous devez rester au repos, le plus possible, et petit à petit, vous constaterez que cela s’améliore.
      Je vous conseille d’acheter de la TM d’arnica 120ml en pharmacie ainsi que de l’Huile Essentielle d’Hélichryse Italienne, aussi en pharmacie mais aussi en magasin BIO et sur le net, chez aroma zone, c’est beaucoup moins cher.
      Passez da TM d’Arnica le matin, le midi quelques gouttes D’H.E.d’Immortelle (c’est un autre nom) puis arnica l’après midi, puis le soir H.E. d’Hélichryse Italienne. Vous devriez quand même demander à passer une radio, vous avez peut-être une vertèbre fêlée.

    2. bonnet dit :

      Bonjour a tous le 2fevrier 2012 je me suis fait un clacage dechirure du mollet en arret 15 jours je suis aide soignante de nuit apres irm egale en + avec desinsertion du jumesu interne operer au mois aout 2012 depuis a ce jour toujours complication tjrs en soinsje suis allee voir 3 avis de chir .irm passe le 21 juin 2013 une partie du muscle et comme un nid d abeille tout fibreux o. 1 des chir est contre une intervention l autre veut que je face du kine avec des etirememt intense ce que j ai dejas effectue sans resultat et mon chir rendez vous le 15 septembre prochain afin dans discuter a sa decision de me retirer se nid d abeille je stress du resultat . merci

      1. admin dit :

        Je suis désolé de vous dire que vous êtes toujours (depuis février 2012) sur la mauvaise voie, c’est drôle quand même que vous fassiez confiance à des gens (en blouse blanche c’est vrai!) qui ne vous ont toujours pas sorti d’affaire! Après toutes ces interventions qui vous ont fait plus de mal que de bien, mais on ne peut pas vous en vouloir, vous exercez dans cette ambiance.
        Pourquoi aller demander des avis à des gens qui charcutent? (qui le font même très bien en général) Ils ne vous donneront pas d’autres avis que de vous charcuter également, n’est-ce pas normal??
        Vous appelez un chat un chat, donc un chirurgien, est un chirurgien.
        Vous manquez avant tout de bon sens et de jugeotte.
        En plus, on le sait, surtout pas de kiné!!! et en plus des étirements intenses!!! c’est exactement l’inverse de ce qu’il vous faut!
        Du repos et du repos, suivez mon traitement, vous en aurez pour plus longtemps vu l’état actuel de votre muscle.
        Pour le reste c’est vous qui en subirez les conséquences, personne d’autre.

  44. FERNANDEZ CORDOVA Rosie dit :

    Bonjour,
    je viens juste de découvrir cette page, dommage que je ne l’ai pas vue avant!!!!
    Bon, je me suis fait une déchirure, d’environs 3 cm au niveau du moyen fessier presque à l’intersection du fascia lata,(excusez l’orthographe!!!) en gros au niveau de la hanche, en fait c’est ce qui a révélé l’écho faite 2 jours après; je fais de la course à pied régulièrement. je me suis fait mal le 5 juin 2013.Il n’y avait pas d’hématome externe. J’ai eu très mal pendant plusieurs jours, mais malheureusement je n’ai pas pu immobiliser complètement ma jambe, ensuite j’ai été en arrêt maladie pendant une semaine, je suis restée allongée ou assise le plus long temps possible , en mettant d la glace et HE immortelle et j’ai également pris pendant quelques jours de l’arnica(comme vous le conseillez plus haut, mais sans avoir lu vos conseilles, je l’ai fait de ma propre initiative) . Je suis enseignante et je suis tout le temps débout!!! donc je vous avoue que j’ai eu mal , mais maintenant ça va beaucoup mieux, je ne ressens plus de douleurs et j’ai repris à faire quelques footings , mais vraiment très très doux ( j’étais en manque de sport!!)car j’ai très peur de casser la cicatrice ou d me refaire mal. On m’a dit qu’au départ j’aurais un peu mal ,( à la reprise)mais que c’était normal que la cicatrisation était douloureuse, mais que je pouvais reprendre au bout de minimum 3 semaines, j’ai attendu presque 4semaines!!! Aujourd hui je dois passer une écho de contrôle.Comment dois je procéder pour éviter que ça se casse à n ouveau? Ou pour assouplir la cicatrisation? Est ce bien cicatrisé ?Le kiné est obligatoire? j’aurais tant d’autres questions à poser mais ce serait beaucoup trop long!!!! je vous remercie .

    1. admin dit :

      Bon vous êtes en vacances maintenant 🙂 alors profitez en pour vous reposer, plus il y aura de repos mieux cela sera, je sais… mais c’est ainsi.
      Le kiné? vous sentez que vous avez besoin de rééducation? Je ne pense pas.
      Alez y doucement c’est tout, suivez vos sensations.
      Et n’oubliez pas que c’est un endroit fragilisé désormais, tenez-en compte lors de vos futurs marathons.

  45. MARTINI Martine dit :

    Bonjour,
    voici un peu plus mois j’ai passé une échographie qui a démontré une déchirure de 4 cms du muscle supinateur. J’ai eu des anti-inflammatoires et anti-douleurs ainsi que le bras immobilisé dans une écharpe. A l’heure actuelle, je ne peux toujours pas me servir de mon bras sans ressentir des douleurs. Est-ce normal et dois-je encore garder cette écharpe ? En sachant que j’ai toujours le bras enflé ! Merci

    1. admin dit :

      Les antidouleurs ne sont vraiment pas la panacée, sauf quand on ne peut vraiment pas faire autrement, mais sachez que si vous ne sentez plus la douleur… alors comment allez vous éviter de faire des mouvements qui vous seraient interdits avec la douleur? Donc cela empire les choses. Une déchirure avec mon traitement c’est 2 mois (toujours sans bouger bien sûr), normalement 3 mois, conc tout va bien, façon de parler bien sûr.

  46. Clo278 dit :

    Bonjour, il y a un mois je me suis fait un dechirement musculaire du mollet gauche. L’echo que j’ai faite 7 jours apres le traumatisme, met en evidence « la presence d’une collection hematique située au niveau du tiers distal et interne du muscle jumeau interne etendue sur 61 mm de long, 36 mm dans le sens transversal, 4 mm d’epaisseur evoquant la presence d’une desinsertion musculo-aponévrotique. Collection hematique heterogene situee au niveau de la pointe interne du muscle jumeau interne d’environ 3 cc ». Qu’est ce que veut dire tout ca? Le kine que je vois m’a dit que la conclusion de l’echo n’etait pas tres realiste. Comment un echographe peut il se tromper? Sait il tromper d’ailleurs? Ou encore ecrire quelque chose de faux? Ou est ce le kiné qui est dans le faux?

    J’ai mis de la glace les trois premiers jours, au bout d’une semaine, mon medecin traitant m’a prescrit des bas de contention, de l’arnica montana, de l’extranase et de l’endotelon. J’en suis a ma 11 eme seance de kine, mais j’ai toujours mal. J’arrive maintenant a poser la jambe, la tendre quand je suis allongée, mais debout quand je marche, c’est encore tres douloureux. La douleur est plus genante, dans le sens ou on dirait que ce sens les « nerfs » ou quoique ce soit d’ailleurs frotter a vif. Des que je marche plus de 10 min, j’ai mal quand je tends ma jambe pendant l’extension arriere. J’ai aussi l’impression que c’est le poids du corps, qui quand je suis debout, « pese » sur mon mollet. Est ce logique?? Qu’est ce que cela peut etre a votre avis?
    La cicatrication est en bonne voie, j’en suis persuadée. Mais je suis hotesse de l’air et j’ai besoin d’etre en bonne santé pour reprendre! A partir de quand pourrais je reprendre (j’en suis a ma 5eme semaine d’arret)? Dans le sens ou, faut il que j’attende de ne plus avoir mal du tout quand je marche pour reprendre?
    Merci d’avance pour votre reponse.

    1. admin dit :

      JAMAIS DE KINÉ dans un déchirement musculaire!!
      C’est fou ça!
      Uniquement quand on est resté 3 mois sans bouger, pour la rééducation.

      On ne masse JAMAIS sur une déchirure, vous risquez la mort! Et je plaisante pas, si vous avez un caillot même très petit, le massage du kiné risque fort de faire se décrocher un caillot qui risque d’aller au poumon, embolie pulmonaire, et mort s’en suit souvent.

      vous avez une parfaite description de l’état de votre muscle cependant vous auriez du voir un angiologue et non pas faire une écho simple, mais un Doppler car il faut entendre le flux du sang pour avoir une idée exacte au niveau des hématomes possibles.
      relisez mon article vous pouvez y trouver suffisamment d’éléments et les suivre.

  47. arafa:ma dit :

    voila 6semaine que j’ai renvoye une petite balle de tennis sans effort mais j’ai ressenti un coup d’epee ds ma cuisse gauche vers 19h mais aussitot je ne ressents pas de douleurs et j’ai meme conduit ma voiture
    de mon initiatve je glace la cuisse et le londemein un coup de fil a un medecin de famille apres discution il me dit c’est peut etre une elongation
    remet la glace plus anti inflam 1 semaine apres un petit affaissement et un une petit boule applatie au niveau haut de ma cuisse apparaissent
    la 3 semaine une vivite chez un generaliste qui confirme l’elongation
    toujours sans douleurs et meme des roandonnees a bicyclette sans ennuis
    la 6 semaine je me deplace chez le 1er medecin pour une echo resultat:
    continuite totale du muscle droitanterieur avec petite collection hematique en regard mesuranr45MMx13mm
    les muscles vastes int et ext et le crural aspet normal
    conclution: repture totale du musc droit anterieur gauche

    actuallement je marche et je conduit la voiture je ne ressents aucune gene par contre j’ai la boule aplatie en haut de ma cuise (hématome)
    je suis un sportif régulier 40ans mon age 68 ANNÉES
    JE M4INQUETE DE CETTE SITUATION NON CLAIRE
    je vous remercie a l’avance de vos précieux conseil je suis prés a me reexamine et effectuer ts les examens pour me rassurer

    S/distinguees

    1. arafa:ma dit :

      bonjour
      le commentaire de mon accident vous ete presente le 15/7/2013
      JE SUIS DS ATTENTE DE VOTRE VALIDATION MERCI

    2. admin dit :

      Moi non plus je ne comprends pas bien, utilisez aussi un correcteur car il est difficile de vous comprendre,
      vous dites aussi:
      conclution: repture totale du musc droit anterieur gauche??
      ensuite :
      je ne ressents aucune gene ??

      A première vue je vous dirai ceci:
      Allez revoir votre médecin traitant, demandez lui de vous faire une ordonnance pour voir un Angiologue afin qu’il vous fasse un Doppler,
      cela me semble ce qui est le plus sage.

  48. Julien dit :

    Bonjour et un grand merci pour ce site et vos interventions très précieuses qui font suite aux différentes questions.

    J’ai mon problème à vous soumettre. Passionné par la course et les raids nature, je reprenais un entraînement assez intensif il y a trois mois. Ont suivi deux raids dont un assez éprouvant et je n’ai pas eu cette sagesse de prendre suffisamment le temps de récupérer. Je continuais donc mes entraînements et au cours de l’un tout à fait banal (et qui n’était pas supposé être éprouvant), j’ai ressenti une gêne à mon mollet gauche lors de l’ascension d’un côte.

    J’ai malgré tout continué car cette gêne était très supportable. Mais devenant de plus en plus désagréable et gênante et un tout petit peu plus douloureuse, je me suis arrêté de courir au bout de 10 minutes.

    Le lendemain j’avais mal au point de boiter et ça a duré deux trois jours. Par la suite, je faisais très attention de marcher le moins possible même si la douleur s’atténuait. Une semaine après, j’ai tenté tout tout doucement le début d’un footing et sentant une gêne je me suis stoppé directement. J’ai continuer de marcher (obligé pour le travail etc) mais aucun footing pendant un mois. J’ai repris tout doucement et je m’arrêtais quand la gêne (pas de douleur à proprement parler) commençait. Au fur et à mesure, je sentais que je pouvais courir un peu plus, un peu plus longtemps. Beaucoup d’étirements et beaucoup d’eau aussi. J’ai repris du vélo et ai été agréablement surpris de ne ressentir aucune gêne ni douleur.

    J’ai été faire une rando-footing avec l’ascension d’un mont il y a deux jours et désormais, je ressens comme un léger petit pic dans mon mollet, de temps en temps. Pas de douleurs spécifiques, mais l’impression qu’il s’est refragilisé.

    Je n’étais pas allé consulter car je ne suis actuellement pas en France et les prestations médicales sont extrêmement extrêmement onéreuses. Je n’arrive pas à déterminer vraiment s’il s’agit plutôt d’un claquage ou déchirure ou tendinite. Auriez vous une idée d’après ce que je vous ai décris??

    Pensez vous que cette petite gêne que je ressens (peut-être liée aussi à une appréhension du mal qui pourrait recommencer)puisse être apprivoisée? J’entends par là être à l’écoute de ma douleur et pouvoir continuer tout de même un entraînement léger en ayant l’humilité de reconnaître ma faiblesse et m’arrêter dès qu’elle survient à nouveau?

    Je vous remercie par avance très chaleureusement de votre réponse et de vos éclairages.

    Je suis aussi conscient, par rapport aux autres témoignages que mon cas est très bénin mais je tente le post sur votre site quand même.

    Bien cordialement,

    J.

    1. admin dit :

      Bonjour Julien

      Votre cas est intéressant car il montre exactement ce que chacun devrait faire! Être à l’écoute de son corps,
      bien sûr il ne faut pas exagérer et devenir hypocondriaque,

      Vous dites que votre cas est bénin par rapport aux autres témoignages! Sachez que vous seriez justement comme les autres si vous n’aviez pas fait exactement tout ce que vous avez fait!
      Et les autres sont devenus des cas difficiles car ils n’ont pas fait ce que vous avez fait!

      Ceci est le plus important dans ce problème de muscle justement!!

      Tout ce que je peux vous conseiller, vous le faites déjà! Suivre doucement vos sensations, le fait de pouvoir faire à nouveau ce que vous ne pouviez pas, montre qu’il y a un progrès, que vous êtes sur la bonne voie, continuez à ce rythme, ne brulez pas les étapes.
      Vous savez maintenant que vous avez une faiblesse dans ce muscle de jambe, ménagez le, mais quand ça va faite le travailler « normalement », n’essayez pas de le « forcer » en espérant qu’il redevienne ce qu’il fut.
      Vous pouvez aider avec de la TM d’Arnica, à passer dessus, en variant avec de l’Huile Essentielle d’ Immortelle (hélichryse Italienne) une a deux gouttes directement sur l’endroit douloureux.

      Bonne continuation

  49. Florence dit :

    Bonjour Monsieur, après avoir fait deux séances de sport sans laisser suffisamment de temps à mes muscles de totalement se « refroidirent », j’ai senti des douleurs à l’effort. Ces douleurs ont cessé puis après une nouvelle séance trois jours après et sans douleur, je me suis réveillée en plein nuit, une douleur si forte au pectoral que je ne pouvais plus bouger une fois assise.
    Je me suis appliquée de la glace sur le sternum et le pectoral droit et suis allée voir un médecin généraliste le jour même. Celui-ci m’a dit que je devais faire un prélèvement sanguin en urgence afin d’être sure qu’il ne s’agissait pas d’un problème cardiaque ou pulmonaire. Après avoir eu des résultats positifs de cet examen, le médecin m’a dit que je souffrais d’une déchirure musculaire et que cela passerait d’ici 3 à 10 jours si je ne forçais pas dessus. Et il m’a également conseillé de prendre des antalgiques et anticoagulants. La douleur passait un peu puis après une semaine, je me suis réveillée le matin avec une douleur très forte, probablement car j’avais du bouger pendant la nuit et me faire ainsi à nouveau mal. Cela s’est reproduit une seconde fois. Puis la douleur a été plus intense encore et cela finissait par passer un peu. Mais j’ai toujours mal et pourtant cela fait à présent 3semaines et un jour. Après avoir vu que les délais estimés par mon généraliste étaient beaucoup trop courts je ne sais pas quoi faire et quand reprendre le sport. Je ne veux surtout pas forcer. J’aimerais savoir combien de temps cela prendra. Je reprends le travail en septembre et je porte des charges parfois lourdes, cela m’inquiète de ne pouvoir savoir quand reprendre. Dois-je aller voir un kiné? Un médecin du sport? Je suis allée voir un acupuncteur mais la douleur perdure. Merci beaucoup!

    1. admin dit :

      Votre médecin doit reprendre ses études de médecine, une déchirure musculaire bien soignée c’est 3 mois minimum, avec ma méthode et l’aide d’un angiologue c’est 2 mois minimum, mal soignée, ce sont des années… (il n’y a pas de maximum).
      On ne prend pas d’anticoagulant sans l’avis d’un spécialiste dans le cas d’une déchirure, ce spécialiste s’appelle un angiologue et il doit vous faire passer un Doppler pour juger de cette nécessité! Les anticoagulants peuvent provoquer la mort par hémorragie interne, il est malade votre médecin! changez en maintenant, allez voir un médecin du sport, en général, ils savent ce qu’ils font. Un kiné? Certainement pas!!! Ça aggraverait votre situation! Plus tard, après être restée 3 ou 4 mois sans bouger, un kiné pour la rééducation oui.
      Je ne vois pas bien ce qu’une médecine énergétique (l’acupuncture) vient faire la dedans, vous avez un problème de muscles arrachés et sectionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *