Un grand coup sur la tête ! Et c’est l’Éveil ??

Le lotus symbolise l’éveil, tout un article y sera consacré.

Où ? Comment ? Pourquoi ?

Vous venez de:

  • « réaliser » quelque chose en vous,
  • une certaine prise de conscience ! 
  • Un déclic qui vous ouvre une autre vision !

Et ça n’est pas ce qui vous émeut, non, ce qui vous choque le plus, c’est le gap qui existe désormais entre vous et les autres. Et cette prise de conscience en rajoute une couche sur le fait même que vous avez bien changé!

Effectivement, juste après une prise de conscience! Un « éveil », tout le monde passe par ce que vous êtes entrain de vivre!!! (Cet article est inspiré par Emmanuel qui me parlait de cela).

un monde parallèle tout pareil

C’est comme si vous aviez sauté un fossé et que vous vous retrouviez de l’autre côté. Mais dans le même monde et les même « gens », à part que dans ce monde ici, il y a beaucoup moins de fumée opaque!

C’est un monde parallèle tout pareil, les gens aussi sont pareils… mais vous, vous voyez tout différemment !

Donc les gens ne sont plus pareils au fond… la preuve, c’est qu’on les apprécie un peu moins en général.

« La perception des choses par nos sens
et le seul lien avec le monde extérieur »
j’y reviendrai dans « Comment se forment les pensées et notre comportement dans le but de changer soi-même son comportement inchangeable», pfff ça sera pas ce titre ! C’est juste pour expliquer…quoique…

Concevoir l’inconcevable

Pas que les gens qui ont changé d’ailleurs, vous verrez, si vous cultivez ce que vous venez d’acquérir. Vous trouverez changés:

  1. –          Les institutions, régaliennes ou sociales,
  2. –          les médias, la télé surtout,
  3. –          les « leaders » qu’ils soient politiques ou religieux,
  4. –          les festnoz,( hein! késakoz?)
  5. –          les manifestations culturelles ou populaires…

Vous allez effectivement les voir d’un autre œil, le troisième, (pas au milieu du front comme le racontait Lobsang Rampa)! mais avec l’œil intérieur. La conception même que aviez du monde va en être ébranlée et modifiée, car vous avez acquis une « caméra invisible » qui se trouve juste derrière vous (1m 53) légèrement en surplomb de votre tête (47 cm – c’est pour mieux voir ce qui se passe devant! Ils se peut que cela varie de quelques centimètres, suivant l’humour de chacun :).

Vous avez acquis cette caméra qui se meut un peu comme au dessus de votre Avatar sur « Seconde Life » Vous connaissez ?

Et bien cette acquisition, cette « caméra espion du monde » se nomme en fait « DISCERNEMENT« .

Le discernement, est une des notions les plus importantes dans la spiritualité, c’est ce qui mène d’ailleurs droit à la sagesse, mais le chemin est long. Il est parsemé de ronce qui n’en sont pas… et de fleurs qui puent la merde ), oh sorry, je ne sais pas appeler un chat un chien. Je veux parler là des faux prophètes et guides spirituels en tous genres, un article sera consacré sur comment reconnaitre les vrais des faux.

Arrivé à ce stade, et avec tout le respect que nous avons l’un pour l’autre, permets moi de te tutoyer maintenant. Quand tu te retournes sur le monde « d’avant », celui dont tu viens, la première des choses que tu vois, c’est le fossé que tu as franchi lors de l’éveil!  Et tu dois te rendre à l’évidence, il y a désormais une séparation nette et définitive entre toi et « tes » autres.

Concilier l’inconciliable

Quand je dis « tes » autres, je parle de ceux qui peuplent ta vie. Mis à part ta famille, tous les autres ne t’ont jamais été imposés, c’est toi qui les a choisis, inconsciemment souvent, volontairement, encore plus souvent! Ils reflètent désormais ton passé! (cela peut servir de les regarder de temps à autre, on voit le chemin parcouru!) Tu ne peux donc rien leur reprocher, ni à eux, ni à toi, « nous n’en sommes pas tous au même stade d’évolution » et chacun franchi « ses » fossés à « sa » vitesse.

Une histoire d’Indien

C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à m’interroger:

j’ai rencontrer un jour, dans un avion qui allait d’Athènes à Dubaï, un jeune Indien d’une vingtaine d’années à peine, nous avons commencé à entamer une conversation banale qui a très vite tourné sur la spiritualité, ce qui ce passait est incroyable, j’avais l’impression de me trouver devant un vieux sage sans âge… ce qu’il me disait ne pouvait en aucun cas venir de son expérience de vie! Il m’appris en quelques heures plus que Dudjom Rinpoche lui-même, maître Dzogchen, en plusieurs années! Je n’en revenais pas!

D’un autre côté, nous avons tous connu hélas de vieux humains que l’on nomme vulgairement « vieux vicieux pervers », méchants et venimeux de surcroit, qui n’avaient apparemment rien appris de leur passage sur terre. L’éveil… [chez ces gens là Monsieur » on ne prie pas] avait été loin de se déclencher, car il faut certaines circonstances pour cela.

T’as combien de vie toi?

A la vue et l’étude de ces deux cas… je me suis alors rendu à l’évidence, une vie ne suffit pas pour grandir suffisamment. La réincarnation est donc la seule explication. Depuis, j’ai appris qu’elle y était non seulement mentionnée mais apprise jusqu’au IIIème siècle , dans un évangile qui a été supprimé de la bible après cette époque, en même temps que toute la partie spirituelle qui indiquait qu’une particule de « divin » (appelez cela comme vous voulez) est en nous, à l’intérieur. Et bien avant d’y ajouter le célibat obligatoire des prêtres.

 

La raison en était que les leaders religieux de l’époque, forts de connaître le Bouddhisme et l’Indouisme qui enseignaient déjà que l’être humain possède tout en lui, ont senti que leur authorité risquait d’être usurpée et abolie, et pour garder le pouvoir sur leurs ouailles, ils y glissèrent d’ autres interprétations, asseyant leur main mise sur la croyance, avec la peur de la mort, le pêché originel bien développé par la suite, et la dévotion partagée entre Dieu et eux-mêmes.

Pour en revenir à nos « moutons »

Si je viens parler ici de cet état que l’on éprouve, après que nous ayons franchi le pas de « l’éveil », c’est parce que c’est un « état délicat ». Comme les enfants qui se retrouvent devant une situation où ils n’ont pas de repères antérieurs.

Comment réagir positivement (tu vas devoir maintenant plus ou moins laisser les notions de « bien ou mal » à la religion, de « bon ou mauvais » à l’éthique, de « vrai ou faux » à la justice). En spiritualité, en ouverture d’esprit ou plus exactement en ouverture de la « nature de l’esprit » on parle comme en neuroscience (article à venir) désormais de « positif » et de « négatif » (un autre article à venir, car le positif et le négatif  des L.U. {Lois Universelles}, n’a rien à voir avec le bien et le mal, {lois sociétales, religieuses et subjectives}).

 

Je te conseille de prendre ton temps… d’avancer doucement… dans ce nouveau monde. Attention, les autres aussi te perçoivent eux, non pas mieux mais différemment! Et c’est comme si tu es en plongée et que tu fais un geste brusque, toute la masse du banc de poissons autour de toi bougent en même temps !

 

Ceux que j’appelle gentiment les « gens-moutons », tu ne dois pas les effrayer parce que tu as acquis une « souplesse » qu’ils n’ont pas, tu dois te mouvoir plus lentement dans ton nouveau monde, tu es observé par les autres, et surtout inutile de leur dire ce que tu ressens, ils ne peuvent en général pas comprendre. Rappelle-toi de toi!

Composer avec l’incomposable

Tu vas devoir apprendre à composer avec ceux de ton passé qui, ne l’oublie jamais sont au point où tu étais il n’y a pas si longtemps. Simplement maintenant, dans ta « nouvelle vie » tu vas rechercher des gens qui sont comme toi.

 

Hey ! ami! 8.000.000 de personnes qui ont eu le déclic dans le monde !

8 millions de gens éveillés, il parait  (il devrait y en avoir beaucoup plus, mais en générale, ces personnes sont discrètes)! Bon, je reconnais qu’au vu des 7 milliards que l’on vient tout juste de dépasser, c’est comme une aiguille dans une botte de foin, ou plutôt une étoile dans l’univers… (Plus vrai et plus poétique).

 

Un des problèmes urgents que tu auras à résoudre, c’est le conjoint, l’amie, l’ami, enfin les personnes qui te sont chères et très très proches… temporellement, le coupable c’est toi,  ne l’oublie pas. C’est toi qui a changé et qui change les règles du jeu, pour l’autre, les autres, ce n’est pas juste.

 

Là encore utilise ton nouveau discernement et fais toi d’abord ami avec le « temps », utilise le silence, non plus pour te défiler, mais pour réfléchir et apaiser.

 

Pour résoudre la situation, il y a bien sur la spiritualité, mais tu viens tout juste d’y rentrer, donc laisse tomber pour l’instant.

 

Je vais te donner des méthodes de coaching bien matérielles celles-là, puisqu’elles sont enseignées aux managers et PDG dans les grandes entreprises et celles en difficultés en temps de crise.

 

Dit-moi si cela t’intéresse, ce sera l’objet de mon nouvel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *