fénech c’est quoi ?

Lui n’arrête pas de falsifier,

de mentir,

de faire de la désinformation.

http://www.coordiap.com/Document/fenech-rapport-2008.pdf

C’est normal voilà ce qu’il traine derrière lui!

1)      partisan de la peine de mort on l’a oublié,

2)      partisan de la tolérance zéro,

Envers les psychothérapeutes et soignant par les médecines naturelles, tout ce qui ne rapporte pas à ses amis !

3)      Antijuif, antisémite, rappelons le :

Il a en effet été refusé en 1998 au poste de premier juge d’instruction pour avoir publié des propos antisémite dans la revue qu’il dirigeait,

4)      escroc rappelons le aussi :

Renvoyé en correctionnelle en 2007 par le juge Philippe Courroye dans

une affaire de vente d’armes en Angola,

5)      Inéligible aussi,

En 2008, le Conseil Constitutionnel a annulé son mandat de député et l’a déclaré inéligible pendant un an,

6)      mis en examen

Pour diffamation envers un parti politique et son président.

7)      Les copains de fénech sont des patrons de lobbies des labos et des OGM :

En 2005, il fonde avec Pierre Fabre, des Laboratoires Pierre Fabre, le tristement célèbre « Momagri », aujourd’hui présidé par Pierre Pagesse, le président du non moins sinistre « Limagrain », chargé de promouvoir l’agriculture OGM ! Tous ces gens sous des couvertures de grands personnages influents et « bien-pensants » sont des assassins qui ne veulent pas votre bien soyez-en persuadés !

8)      C’est avec ses copains des laboratoires que fénech le 10 janvier 2007, défendait à l’Assemblée Nationale devant la commission des lois, l’amendement 139 relatif aux obligations vaccinales en disant : « Nous proposons de frapper des mêmes pénalités tous les refus de vaccination, c’est-à-dire six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende. » Alors que la communauté Européenne condamnait la France pour non respect sur les droits de l’homme, l’Homme  a le droit  à l’intégrité de son corps !!

9)      Fénech super justicier, se targue enfin de vérifier comment les tribunaux s’occupent des « dérives sectaires ».

10)   Menteur et semeur de trouble,

Dans une annonce aux médias fénech déclarait : les sectes (dangereuses) étaient partout ! La preuve, depuis qu’il avait pris les choses en main, on recensait 19 000 cas aux procureurs de la République d’enfants en danger.

  1. Il a fallu que M. Jean-Yves Dupuis, Inspecteur général du ministère de l’Education nationale rectifie que sur 19 000 signalements aux procureurs de la République, concernant des enfants qu’on estimait être en danger, lorsqu’ils ont demandé aux inspecteurs d’académie quels étaient, parmi ces enfants en danger, ceux qui l’étaient à cause de mouvements « sectaire », « ils nous ont répondu qu’il y en avait huit. » (sic).
  2. Coup de grâce pour le menteur fénech, Thierry-Xavier Girardot, directeur des affaires juridiques au ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a signalé lui que sur vingt-trois enfants qui étaient déclarés être concernés par le phénomène « sectaire », il n’était « pas sûr qu’il y en ait un seul ! »
  3. Re coup de grâce  par les professionnels de la justice impliqués directement :

4.    Confirmation de Carola Arrighi de Casanova, sous-directrice de la Direction des affaires civiles et du Sceau au ministère de la justice : « Je dois d’emblée indiquer que nous ne sommes quasiment jamais confrontés à des situations liées aux sectes ».

5.   et de Michel Rispe, Chef de bureau de l’entraide civile et commerciale internationale au ministère de la justice : « Il n’y a à ce jour aucun dossier ouvert, parmi les quelque cinq cents dossiers en stock, dans lequel il y ait des allégations d’appartenance « sectaire ».

11)   Et le manipulateur fénech de renchérir encore par de fausses allégations : « 60 000 enfants étaient en danger sur tout le territoire national »

  1. Joël Bouchité, directeur central des renseignements généraux du ministère de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire avait répondu dans le procès-verbal de la séance du 4 octobre 2006 : « lors de nos relations sur le terrain, dans les préfectures, avec l’éducation nationale, les DDASS, les centres aérés et tous les organismes qui traitent de la jeunesse, nous n’avons jamais eu affaire à 60 000 signalements, ni même à 30 000, mais tout au plus à quelques dizaines…». Rectifions : secte ne veut pas dire dangerosité, combien en reste-t-il à la fin du fin ?

12)   Fénech et sa bande de malades sectaires dangereux eux-mêmes s’insurgent contre les enfants instruits à la maison qui seraient endoctrinés par un discours stéréotypé, celui-ci ne vaut-il pas celui de l’école où on apprend que Pasteur est le père de la patrie avec ses découvertes sur la rage et ses fameux vaccins, alors que la vérité est tout autre, il suffit de se renseigner « vraiment », on apprend alors que lui aussi comme fénech, était d’abord un escroc qui s’appropriait les travaux de ses collègues tout en les dénigrant et finalement un assassin, passé au tribunal et blanchi grâce aux faux témoignages de ses pères qui l’ont avoué plus tard ! Mais suffisamment tard pour que (le scandale de) la vaccination soit lancé à travers le monde.

13)   Face à la Miviludes, Thierry-Xavier Girardot, directeur des affaires juridiques au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a répondu que sur les 1 119 contrôles opérés, 23 seulement se sont soldés par une mise en demeure de scolariser l’enfant dans un établissement d’enseignement, mais pas pour des motifs liés à des dérives sectaires, mais tout simplement parce que l’éducation dispensée par la famille ne répondait pas aux exigences du décret de 1999, désormais codifié dans la partie réglementaire du code de l’éducation. Encore une claque à fénech !

Sylvie Simon écrivait : « Si François Fillon connaît ces déclarations, il est parfaitement coupable de complicité avec une entreprise de médisance institutionnalisée, et s’il les ignore étant donné sa fonction, c’est bien la preuve qu’il navigue sur un bateau ivre, sans compas ni boussole. »

Moi je vous dis que tous ceux du gouvernement concernés sont tout bonnement complices, la MIVILUDES et son escroc fénech en tête, c’est la main sale de nos gouvernants qui ne veulent pas se tacher les mains du sang de la honte et des lois liberticides qu’ils prennent en catimini.

 

Nous avons encore de la chance grâce au CICNS

Une organisation appelée: CICNS (Centre d’Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités) veille au grain et informe heureusement tous ceux qui sont soucieux de ne pas perdre les libertés que nos ancêtres ont chèrement acquises au péril de leur vie. Les informations y sont nombreuses et sans elle je n’aurais pas pu vous informer comme je le fais.

je remercie donc ici le CICNS qui fait un travail formidable de rétablissement de la vérité face à la désinformation et aux propos mensongers du fénech de service.

Mais il y a aussi les pays Européens, fénech ne respecte pas les lois Européennes, les pratiquants de médecines naturelles, les psychothérapeutes, coach, sociologues, philosophes qui s’insurgent contre ce scandale qui finira bien par éclater au grand jour et dont on finira par parler dans le 20h!! la référence des gens-moutons.

 

 

3 thoughts on “fénech c’est quoi ?

  1. merci au CICNS dans ce cas, et merci à vous pour le partage! sus aux escrocs!
    Manon

  2. goldprice dit :

    « Nous franchissons ce jour une étape importante vers plus d’égalité dans notre pays. Les femmes et les hommes homosexuels pourront se marier et adopter. Comme tous les autres couples, le régime juridique du mariage, qui est exigeant, leur sera applicable, ils en tireront des droits mais aussi des obligations. L’égalité, qui porte ce projet, permettra à chaque couple de choisir le statut qui lui convient le mieux ».

    1. admin dit :

      Je ne vois pas très bien ce que cela vient faire ici?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *