Le passage à l’heure d’hiver et les insomnies!

Selon l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé,

45 % des Français considèrent ne pas dormir assez et manquer de sommeil. Alors que l’un des facteurs clefs, l’un des facteur le plus important pour bénéficier d’une bonne santé, c’est avoir un bon sommeil.

Le changement d’heure qui aura lieu cette nuit n’est pas fait pour arranger les choses.

Bien sûr il existe des causes médicales aussi (apnée, jambes lourdes, douleurs divers, intestinales musculaires etc…) à l’insomnie mais le plus souvent c’est notre cerveau lui-même qui nous empêche de trouver le sommeil.

Il existe des méthodes naturelles pour résoudre ce problème. Dans mes articles, à chaque fois que je parle de méthodes naturelles ou de médecines naturelles, cela signifiera toujours que l’utilisation de médicament y est bannie.

Les insomnies peuvent vous mener à la mort

Il est important de résoudre vos problèmes d’insomnie, car les effets sont loin d’être anodins et de se limiter à la fatigue ou à la démotivation au quotidien, ou même aux difficultés d’apprendre pour les élèves et les étudiants, ou du « zombiisme » (présentéisme , votre corps est ici mais votre esprit là-bas?) mais chez l’adulte cela provoque de l’absentéisme au travail qui se termine souvent par la perte de l’emploi, et si votre patron est sympa et vous garde, ça n’est pas vous rendre service ! Car lui et vous-même ne savez pas que vous

vous exposez  tout simplement à la mort:

–          Accidents du travail

–          Accidents de la circulation

 

Le manque de sommeil vous fait vieillir

Regardez votre tête au réveil après une nuit presque blanche ! Les traits tirés, le teint blafard. Il est évident que vous prenez un grand coup de vieux tous les matins.

Le manque de sommeil vous fait grossir

–          D’une part, vous manquez d’énergie ? Vous allez en chercher ou ? Dans le placard. Comment ? En augmentant votre consommation de sucre. En effet, votre cerveau « brûle » du glucose pour fonctionner, et pour surmonter ses difficultés dues au manque de sommeil, il est normal qu’il vous incite à en consommer d’avantage.

–          D’autre part du fait que vous restiez éveillé la nuit,   cela vous apporte des occasions supplémentaires de manger.

–          En plus, si ces insomnies sont répétitives, cette suralimentation devient chronique, à la longue elle risque fort de vous causer du diabète, ainsi que de l’hypertension artérielle, avec les conséquences que l’on connait sur le système cardiovasculaire.

–          Cerise sur le gâteau et pas des moindres ! Le manque de sommeil quotidien provoque irrévocablement stress et angoisse qui mène droit à la dépression, de telle sorte qu’après, le malade ne sait plus s’il est insomniaque à cause de la dépression ou l’inverse, car c’est la spirale descendante  et si le serpent se mord la queue, vous, vous en mordez les doigts !

Les somnifères, eux,  vous enfoncent un peu plus

Lorsqu’on étudie le sommeil, on apprend qu’il comporte différentes phases, qui ont chacune leur importance et leur durée. Or les somnifères modifient ses phases physiologiques en réduisant la durée de certaines et en augmentant les autres.

Il en résulte des troubles de la mémoire. Si vous en avez fait l’expérience, rappelez-vous ! Vous avez bien l’impression d’avoir dormi plus longtemps, mais toute la matinée, vous patinez dans la semoule, vous êtes fatigué comme  d’habitude.

  1.       Les somnifères ne permettent donc nullement un sommeil réparateur et ça ne s’arrête pas là au niveau des inconvénients.
  2.       Ils provoquent aussi comme toutes les drogues qui touchent et attaquent le cerveau, une accoutumance physique.
  3.       Mais également psychique, le soir venu, que va créer la pensée déterminante dans votre cerveau (qui a besoin de sa dose, comme de celle de nicotine pour les fumeurs) : « je ne vais pas dormir si je ne prends pas ma pilule ».
  4.       Les autres effets secondaires sont les vertiges, et lors d’un réveil durant la nuit, vous tombez et vous cassez le cou, ou autre chose.

LES SOLUTIONS NATURELLES

Si vous prenez déjà des somnifères ?

Attention : Je vais vous apporter ici quelques méthodes pour vous aider à lutter contre l’insomnie mais il est important de me consulter, même par internet, car chacun à ses raisons propres au manque de sommeil, et pour de grands insomniaques, on ne peut pas traiter réellement l’insomnie d’un point de vue global comme je le fais ici. N’oubliez pas qu’il y a des dizaines de catégories d’insomnies et j’ai moi-même des dizaine de traitements différents très complexes ou énormément de paramètres et de médecines différentes entrent en jeu, phytothérapie, hypnose, magnétisme, fleurs de Bach, HE, MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) Homéo, TM (teintures mères) etc…

D’abord si vous prenez des somnifères, il faut être clair, vous ne pouvez pas vous arrêtez pas du jour au lendemain! même si vous prenez un traitement naturel! mais vous diminuez les doses progressivement, au bout d’un mois vous ne devriez plus en consommer.

Dans son livre « Apprendre à dormir : leçons de sommeil »,  le Dr Eric Mullens nous apporte la méthode suivante :

  1. –          Commencer par passer quelques nuits sans somnifères.
  2. –          Ensuite, reprenez vos somnifères, mais en diminuant la dose, de moitié par exemple.
  3. –          Refaites quelques nuits sans somnifère
  4. –          puis continuez ce processus jusqu’à l’arrêt complet.

Son expérience montre que la qualité du sommeil s’améliore avec le temps, et qu’il est meilleur qu’avec les somnifères.

Ma méthode de vidange du cerveau

Vous avez du mal à vous endormir ou vous vous réveillez à 3 ou 4 h du matin ? Votre esprit se met à tourner comme en plein jour ! Il est rempli de vos préoccupations quotidiennes ! Vous vous angoissez  et vous dites :

« Je vais être complètement crevé si je ne me rendors pas ! Je dois me rendormir ! » vous fermez les yeux et là vous flippez parce que vos problèmes vous assaillent de plus belle !

Je vais vous indiquer ma technique personnelle, et oui, cela m’arrive de ne pas trouver le sommeil, mais uniquement lorsqu’un très gros problème, avec les enfants par exemple, se pose, si je ne peux pas le résoudre  pendant la journée, il va revenir immanquablement la nuit, je le sais, et je m’y prépare avant. Faites comme moi:

Préparez un papier et un stylo sur votre table de chevet, avant d’aller dormir, et si l’insomnie se produit, alors pas de panique, prenez le temps d’écrire la liste des choses qui vous préoccupent, les solutions que vous avez sous la main, les choses urgentes et très importantes que vous avez à faire le lendemain, (attention ne confondez pas les deux ! les choses urgentes passent avant les choses importantes, puisque celles-ci ne sont pas urgentes). Une fois votre cerveau vidé sur ce papier dont vous savez que vous retrouverez tous les détails le lendemain, recouchez-vous l’esprit libre désormais, vous devriez trouver le sommeil rapidement.

La méthode des exercices de respiration

La méthode du Dr David Servan-Schreiber:

Si vous continuez à rester éveillé, alors commencez des exercices de respiration contrôlée, ils vont vous amener le calme intérieur:

  • Allongez-vous dans votre lit, lumière éteinte, comme pour vous endormir. Commencez par inspirer par le nez quelques secondes, et expirez par le nez quelques secondes, en respirant par la méthode « ventrale », c’est-à-dire que seul votre ventre devra bouger et non votre cage thoracique.
  • Ralentissez progressivement votre respiration en allongeant les phases d’inspiration et d’expiration. Vous allez oublier rapidement vos soucis pour entrer dans une phase de relaxation.

Ma méthode personnelle :

  • Si vous en avez la possibilité,
    • inspirez pendant 9 secondes…
    • bloquez pendant 9 secondes…
    • débloquez doucement et expirez également pendant 9 secondes …
    • puis restez en cet état 9 secondes…

Recommencez. Faites ce processus 5 fois de suite.

  • si vous ne tenez pas 9 secondes, faites ce que vous pouvez mais en gardant toujours le même nombre de secondes pour chaque phase.
  • La phase la plus importante est la quatrième, c’est là lorsque vous avez fini votre inspiration/expiration, cette « pose » est très importante dans le Dzogchen, (apparenté au Bouddhisme Tibétain et aux pratiques Bön), c’est la phase, la plage adéquate, la plus apte à l’endormissement.

Attention cependant, cette méthode comporte un petit danger, si vous vous réveillez en sursaut et que vous haletez, c’est parce que vos poumons ont simplement oublié de respirer, ne pratiquez plus cette méthode.

Votre système nerveux entérique, une des trois parties de votre système nerveux autonome qui gère ce que vous faites quand vous dormez, peut « oublier » effectivement de vous faire respirer. Rassurez-vous, vous vous réveillerez bien sûr, (comme si quelqu’un vous bloquait le nez et la bouche), mais il est inutile de vous stresser inutilement.

Une autre méthode

Vous allez penser, à chaque partie de votre corps, mentalement, lentement  en commençant par l’orteil de votre pied droit… puis doucement … et ce, jusqu’au sommet de votre crâne. Vous mentalisez  chaque partie en la laissant s’appuyer et se relaxer à l’endroit où elle est posée sur le lit, et vous imaginez que chaque partie tombe dans un sommeil profond après que vous l’avez détendue musculairement. La plupart du temps vous tomberez de sommeil avant d’être arrivé jusqu’à votre tête.

Les méthodes avec thérapies

Si les méthodes énoncées jusqu’ici ne font pas suffisamment d’effet, il vous faudra envisager alors des méthodes de relaxation plus professionnelle et perfectionnée du style sophrologie,  yoga, ou consulter un psychothérapeute holistique (non dans le coaching), ou un Naturopathe Holistique.

Une approche de la spiritualité avec les études de bases sur le contentement, la méditation, l’études des L.U. (Lois Universelles) vous permettront à coup sûr de retrouver le calme intérieur, qui prépare au sommeil mais permet aussi d’améliorer de nombreuses capacités intellectuelles (concentration, mémoire, capacité d’attention, confiance en soi, paix, sérénité, harmonie, discernement, sagesse, etc…).

La méthode des H.E (huiles essentielles)

Vous achetez de l’Huile  Essentielle de Lavande vraie et de camomille romaine BIO surtout, c’est très important, actuellement on ne peut plus se permettre les HE non bio, ce qui sont de véritables concentrés de pesticides !!

5 gouttes de HE de lavande dans le creux de la main (oui, une des rares HE que vous pouvez mettre directement sur la peau , en respectant toujours le même principe : essayez une goutte dans le creux du bras pendant 48 heures avant pour vous assurer que vous n’y êtes pas allergique) puis vous massez doucement sur le thorax  au niveau du sternum juste avant de vous coucher… effet garanti pour vous relaxer et vous mettre en paix au moment du sommeil . Quelques gouttes sur votre oreiller, cela marche aussi, si votre peau y est allergique, mais c’est très rare.

 

Puis, lumières éteintes,  vous respirez très lentement et profondément à même le flacon d’HE de camomille romaine … 5 inspirations suffiront, le sommeil devrait venir au cours des minutes suivantes.

En diffusion, avec un diffuseur à froid, faites le mélange suivant : 10 gouttes d’huile essentielle de chaque :

  • Orange douce – allègera vos pensées,
  • Bois de rose – favorisera l’équilibre entre corps et esprit.
  • lavande – vous apportera l’harmonie propice au sommeil,
  • mandarine – vous bercera dans son odeur sucrée

Et au réveil ?

Certes le problème du sommeil  est derrière vous ! Mais il ne faut pas négliger ce moment or  même les plus grands spécialistes du sommeil ne s’en préoccupent beaucoup.

Et ils ont tort.

Une bonne nuit de sommeil est composée d’un bon endormissement et surtout d’un bon réveil. C’est important pour le bon déroulement de la journée.

Nous avons vu que le sommeil comportait plusieurs phases différentes de durée différente, et bien le but en fait est de vous réveiller exactement à la fin de la bonne phase de votre sommeil, plus exactement au moment de la phase du micro-réveil. C’est aussi le moment propice pendant la nuit pour aller au toilettes, ou se lever boire de l’eau, sortir un chat etc…( je vous vois venir, non, pas d’aller dévaliser le réfrigérateur !)

Sur l’hypnogramme ci-dessus, on voit nettement, au dessus des phases de sommeil paradoxal en rouge, des barres bleues qui sont les micros-réveils, elles ne sont pas épaisses du tout car très courte dans la durée, mais on peut observer qu’elles sont en intensité à la même hauteur que le réveille lui-même, ce sont donc de véritables moments de veilles, mais qui ne durent que quelques secondes.

On remarquera que la personne c’est en fait réveillée pendant 10 minutes à peu près (la petite cheminée bleue entre 6h40 et 6h50) mais qu’elle s’est rendormie deux fois en sommeil léger II en passant par deux phases de rêve (sommeil paradoxal en rouge)pour se réveiller par un réveil brusque puisqu’il n’y a pas eu passage par le palier de la phase paradoxale.

Ce micro-réveil est perceptible dans votre sommeil lorsque vous avez pris l’habitude de le percevoir,  vous bougez pendant la nuit: vous vous retournez, changez de côté, ramenez la couverture ou au contraire la repoussez, mais sa durée je le répète est extrêmement courte, soit elle vous prépare à une nouvelle phase, soit elle correspond au réveille tout simplement. Le moment ou vous avez mis votre réveil à sonner,  ne correspond pas spécialement à cette phase, alors le réveil est difficile, et vous vous levez de mauvaise humeur, avec l’envie de vous recoucher si vous le pouviez !

Je peux vous apprendre à calculer exactement l’heure idéale pour vous lever, que vous pourrez faire varier suivant vos besoins le moment du lever sans perdre de minutes précieuses, tout simplement en variant l’heure du coucher.

Il existe aussi une montre, la Sleeptracker,  que vous devez porter pendant votre sommeil, et elle enregistre les mouvements de votre corps pendant la nuit.

Cette montre fonctionne grâce à un « accéléromètre », c’est-à-dire un appareil capable de mesurer les déplacements et les mouvements. Il vous suffit donc de mettre cette montre à votre poignet, de régler l’heure limite à laquelle vous devez être réveillé, puis d’indiquer un laps de temps avant cette heure où vous autorisez votre montre à sonner. Automatiquement, la montre déterminera au sein de cette période le moment où vous entrez en phase de micro-réveil, et se déclenchera à ce moment-là.

Il vous sera ainsi possible de vous réveiller « frais et dispos » pour affronter une bonne journée. A noter que cette montre a obtenu une distinction de l’Institut de recherche sur le stress.

Les massages

Il y a aussi bien sûr les massages. Il en existe de toutes sortes…  je ne vous les détaillerai pas ici. Je vais mettre sur mon site une vingtaine de cours de massage par internet. Ils sont déjà à votre disposition avec leur prix sur simple demande.

2 thoughts on “Le passage à l’heure d’hiver et les insomnies!

  1. Lucky dit :

    I never thought I would find such an everyday topic so enthralling!

    1. admin dit :

      Well, that is nice of you

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *