La Médecine qui guérit

Homéopathie - Aromathérapie (HE) - Réflexologie plantaire - Acupuncture - Fleurs de Bach - Compléments Alimentaires

La médecine naturelle, la médecine douce, parallèle…

Elle possède beaucoup de noms, et il y en a un nombre incalculable, elles sont pour la plupart « traditionnelle » mais actuellement on essaie d’utiliser ce terme pour la médecine moderne!

j’en connais un peu plus de 150, mais je n’en pratique qu’un nombre limité, pour bien exercer une médecine naturelle, il faut être plongé dedans à longueur de temps, elle fait partie de nous même.

 

Une méthode ou un don?

La phytothérapie, comme la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) ne s’improvise pas, il faut absolument apprendre et expérimenter, la radiesthésie est plus du domaine du don. Cependant mon don personnel se situe à un autre niveau, et les résultats étonnants que j’obtiens sont moins dus à ce que je donne comme remèdes (qu’ils soit pour le corps, le cerveau ou la nature de l’Esprit (le moi Intérieur, l’âme, appelez cela comme vous le voulez) que dans le choix de la méthode, de la médecine qui fera le mieux le travail demandé. Il n’est pas rare que j’envoie le patient chez un Ostéopathe, un Magnétiseur, un médecin homéopathe, ou acupuncteur, un rebouteux, ou un spécialiste de l’hypnose médicale quand ça n’est pas tout simplement aux urgence!

Je vais vous révéler ici comment ce choix se fait d’une façon assez étrange.

Au fur et à mesure que la personne me parle de son ou ses problèmes, je suis en état « méditatif  » d’abord, et je vois dans mon cerveau, comme une immense cave sphérique ou je suis au centre, avec une multitude de petits tiroirs et j’ai la chance de voir certains s’ouvrir brusquement avec un nom qui se projette alors dans ma tête… Ce nom, c’est le nom de la médecine naturelle qui adhère le mieux aux soins qui devront être prodigué au patient, parfois, il s’ouvre deux ou même trois ou quatre tiroirs!

Parfois il ne s’en ouvre aucun, et ça n’est pas parce que ça ne marche pas, mais cela indique que la personne n’est pas malade comme elle l’entend.

Les hypocondriaques, spasmophiles, qui souffrent vraiment dans leur chair sans que la médecine moderne ne détecte d’anomalie aux examens en sont un bon exemple. Il faut simplement les « soigner » autrement.

 

Dans cette catégorie vous retrouverez des conseils et des démarches à suivre,

je vous invite à y venir souvent, plus souvent que dans « la médecine qui tue » qui demande d’avoir du temps devant soi.

Vous pourrez aussi me poser vos questions, de n’importe quel ordre, j’insiste sur ces termes, car les réponses ne sont pas subjectives. Et ce sont les bonnes questions qui font les bonnes réponses.

A bientôt donc dans ce chapitre qui va certainement vous enchanter si vous aimer prendre soin de vous et des vôtres avec des « produits » que la loi nous oblige à nommer « compléments alimentaires« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *