PRÉPARER LE TERRAIN POUR UN BIEN ÊTRE A VIE

 

L'aube & le crépuscule... opposé l'un à l'autre, se confondent et se déchirent comme l'amour & la haine. Par contre le calme de la mer... la sérénité des sentiments... sont de véritables terrains adéquats pour des conséquences positives. Tout est simple et tout est question de "terrain". - Claude Besnou -

Médecine allopathique ou médecine naturopathique?

Les méthodes pour combattre la dépression sont multiples, celles naturelles encore plus nombreuses que celles catastrophiques  offertes par la médecine psychiatrique.

La palette multidimensionnelle des  solutions naturelles que nous avons à notre disposition pour soigner stress, angoisse, dépression et leurs aléas! En fait énormément plus que les quelques immunodépresseurs qui font la fortune des labos.

 

PRÉPARER LE TERRAIN

Mais comme tout bon praticien de médecine naturelle, je considère que le terrain est tout! Si dans les soins du corps physique cela est indéniable et explique beaucoup les incompréhensions dont la médecine moderne n’a que faire, les soins du corps psychique et « intérieur » demandent aussi un terrain adéquat.

Dans toutes les méthodes proposées, très peu y font référence cependant.

Avant de proposer moi-même une de ces nombreuses méthodes et produits naturels, je donne au patient un cours véritablement magistral afin qu’il connaisse comment un cerveau humain fonctionne, dans son fonctionnement dépressif ou non. C’est nécessaire pour acquérir les bons réflexes de base.

  • –          Quels sont les acteurs et les facteurs qui agissent et déclenchent  une impulsion ?
  • –          Comment s’organisent notre pensée ?
  • –          quels sont les neurotransmetteurs mis en jeu ?
  • –          comment peut-on soi-même provoquer la fabrication de tel ou tel autre de ces neurotransmetteurs ?

On sait depuis peu (par une étude Canadienne réalisée sur 50 patients dépressifs et 50 cobayes sœurs de couvents et lamas Tibétains) que les pensées n’ont pas « un » endroit où elles sont crées dans notre cerveau mais « deux » qui s’activent selon que l’on va penser « positivement » ou « négativement ».

Les neurosciences viennent prouver scientifiquement ce que la spiritualité à toujours connu et utiliser pour ses bases de fonctionnement et concordent avec les L.U. (Lois Universelles).

  • –          Comment donc, faire régresser l’emploi du chemin (synapses eux-mêmes) qui mène vers les pensées négatives ?
  • –          Comment du même coup chez les personnes stressées, angoissées et dépressives, faire que ce sentier en friche (le chemin des pensées positives) deviennent une autoroute ou machinalement elles vont se diriger.

On sait par contre depuis longtemps que c’est en pratiquant certains exercices mentaux sur une particularité (maths, réflexion, analyse, synthèse, langage, etc…) que les synapses se développent et élargissent la voie vers cette particularité travaillée, et que de la même manière, le fait de ne pas s’exercer fait régresser ces chemins « synapsiaux » (les synapses sont ni plus ni moins les chemins entre deux neurones et si les neurones sont séparés les uns des autres sont « liens », la communication est impossible) .

On peut facilement comparer cela avec le défrichement à la machette dans la jungle, après des années il deviendra un sentier, un chemin, une route et peut-être une autoroute si la fréquentation y est importante, de même si du jour au lendemain plus personne ne l’utilise, l’herbe, les arbustes et les arbres vont bientôt enlever toute trace de « voie » et le sentier du départ n’existera même plus.

  • –          Alors j’apprends des méthodes de développement « synapsiaux », vers les pensées positives.
  • –          Qu’est ce que la pensée secondaire ? (celle qui nous déclenche l’adrénaline qui nous fait péter les plombs)
  • –          Peut-on la contrôler ?
  • –          Qu’est ce que la pensée primordiale ? (celle qui guide notre comportement général)
  • –          Peut-on la contrôler ?
  • –          Qui contrôle quoi ? Quoi contrôle qui ?
  • –          Le Maître « cerveau »
  • –          Le Maître « Intérieur »
  • –          Le serviteur « Mental »

Sont une partie de l’aide à la compréhension de soi.

Ensuite il ne reste plus qu’à mettre du carburant dans ce véhicule fin prêt, notre corps et son cerveau ! Le patient a même hâte de monter dans son nouveau corps et partir vers de nouvelles aventures, booster à vie !

Une approche fondamentale, un outil comme nul autre, ce sont exactement les mêmes enseignements pour une personne qui utilise ma méthode afin d’arrêter de fumer (100% efficace), qui n’a que des problèmes dans sa vie, chez qui tout va mal. Merci de m’avoir lu jusque là.

Claude Besnou – Naturopathe Holistique & Psychothérapeute – http://bienetravie.com

2 thoughts on “PRÉPARER LE TERRAIN POUR UN BIEN ÊTRE A VIE

  1. Frederique glaudeix dit :

    Cette approche a l’air passionante. Où peut on la pratiquer? Merci par avance.

    1. admin dit :

      Bonjour Frédérique
      La réponse est si tardive…
      Ou en êtes-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *