LA SAGA DE PASTEUR ARTICLE 1

Bonjour,

Je vous ai promis des révélations fracassantes!

Elles le seront pour ceux d’entre vous qui croyez dur comme fer à l’intention de nos gouvernants de nous protéger grâce par exemple à la « vaccination ». Mais pour nombre d’autres personnes, les révélations sont déjà connues, elles trouveront ici des explications et des preuves de ce qu’elles ressentent au fond d’elles-mêmes,  et acquerront des outils pour leur santé et leur bien-être.

 

Le don de double vue

A partir de 1993 où je me suis vraiment spécialisé dans les bienfaits des médecines naturelles, je me suis intéressé à énormément d’articles parus dans des revues scientifiques, des sites spécialisés, surtout de langue Anglo-Saxonne, des enquêtes, des révélations qui font froid dans le dos, des explications preuves à l’appui.

 

J’en suis venu de causes à effets, à m’intéresser aux abus de la médecine moderne, pourquoi ? Pour qui ? Ce dictons vieux comme le monde de l’investigation est sans cesse revenu sur le tapis et m’a ouvert les yeux:

 

« A qui profite le crime »,

 

et je dois dire que là où j’ai appris le plus, vraiment, c’est en me renseignant tout simplement sur les « auteurs » de ce que je lisais !

 

Les recoupements ! Leurs appartenances ! Grâce surtout à Internet. Il suffit maintenant de taper le nom d’un auteur ! (En s’assurant que vous êtes bien sur la ou les bonnes personnes), vous lisez un article sur le bienfait de tel médicament, vous vous renseignez,  l’auteur est le fils ou neveu du dirigeant de tel groupe justement fabricant de ce médicament, qu’un auteur est au bureau directeur de telle firme, ami personnel de tel dictateur, oops, directeur, (ou les deux) de tel business man qui fait du trafic de ci ou de ça !

Un exemple:

Que l’auteur (du syndicat des plus gros exploitants agricoles, la FNSEA) est indirectement payé pour faire une étude qui favorise  un engrais, que le producteur produit aussi des pesticides, que son premier job était dans les armes de guerre bactériologiques payé par le gouvernement US pendant la guerre au Vietnam et qu’il dirige désormais le plus énorme groupe de pesticides… Vous l’avez reconnu!  MONSANTO bien sûr! Les exemples sont millions.

Un autre exemple :

après leur article contre une certaine eau minérale (Pourquoi l’eau de Mont Roucous est elle dangereuse ? ), j’apprends que ces 3 auteurs, 3 médecins de surcroit,  possèdent eux-mêmes des actions dans certaines usines d’eau minérales (après re-vérification aujourd’hui même, on ne trouve plus trace de cet article, il avait été vivement critiqué puisque cette eau est l’une des meilleures sur le marché, heureusement les articles écrits pour protester eux, sont toujours sur la toile, mais personne n’avait été voir qui étaient ces énergumènes qui se faisaient une vraie pub sur de faux arguments avançant leur notoriété de médecins)!!

 

« Si on pouvait autrefois espérer trouver un jour un traitement pour chaque maladie, nous explique Jorg Blech, les marchands de la santé, aujourd’hui plus que jamais, semblent plutôt vouloir trouver une maladie pour chaque molécule fabriquée ! »

 

En manipulant des membres influents de la communauté médicale, les lobbys industriels ont peu à peu modifié les «normes» de certaines valeurs biologiques – comme le taux de cholestérol et la tension artérielle afin d’augmenter le nombre de patients «susceptibles d’être traités». Pour eux, faire croire à des gens en bonne santé qu’ils doivent se soigner à vie est une véritable rente viagère. »(Extrait de la postface de Martin Winckler.)

 

AU SUJET DE PASTEUR LOUIS.

Le Pasteur de la légende Française : héro bienfaiteur de l’humanité ! – « pionnier » de la vaccination…

1er mensonge : Il n’est pas le pionnier.

Partout dans le monde, on cite un anglais: le médecin Edward Jenner qui aurait inoculé le premier ce qu’il appela « vaccine », maladie (variole) spécifique des bovins, afin de protéger les hommes de la variole ou petite vérole. Effectivement, Pasteur se servi de ses travaux un demi siècle plus tard.

 

En fait quand on cherche un peu plus loin…: Un passage du Santeya Grantharn, [ouvrage sanscrit attribué à d’Hauvantori], prouve que l’inoculation de la vaccine était pratiquée dans l’Inde à une époque déjà très reculée. L’auteur prescrit les règles suivantes relativement à l’opération : « Prenez le fluide du bouton du pis d’une vache ou du bras d’un homme sur la pointe d’une lancette, piquez-en les bras entre l’épaule et le coude jusqu’à ce que le sang paraisse ; le fluide se mêlant avec le sang, il en résultera la fièvre de la petite vérole. » Il ajoute que la petite vérole contractée par ce moyen sera tout à fait bénigne et n’exigera aucun traitement. Il décrit les caractères que doit présenter le bouton de cette espèce de variole (en effet, Jenner non au courant, a butté sur le fait que le prélèvement sur les boutons ne marchait pas à tous les coups) pour pouvoir préserver à jamais, de la contagion de la petite vérole le sujet qui le porte.

 

Fin du 18ème siècle, un brame nommé Alep Chobg à Ghazepoor, district de Bénarès, vaccinait déjà.

 

Humboldt prouva que les habitants de la Cordillère des Andes avaient remarqué l’effet préservatif du vaccin.

 

Édouard Jenner

Mais Édouard Jenner n’en avait aucune connaissance à l’époque.

–          En 1775, il commence ses études et expérimentations,

–          En 1788 il publie ses recherches sur les causes et les effets de la vaccine.

–          Le 14 mai 1796, il inocula au jeune James Phipps, 8 ans, du pus prélevé sur la main de Sarah Nelmes, une fermière infectée par la vaccine, (ou variole des vaches). Trois mois plus tard, il inocula la variole à l’enfant qui s’est révélé immunisé.

 

Cette pratique s’est répandue progressivement dans toute l’Europe. (Le mot vaccination vient du latin vacca qui signifie vache).

 

Le bruit de cette découverte ne tarda pas à parvenir en France, quoique la plus voisine de la patrie de Jenner, ne fût pas une des premières contrées où elle se répandit !

 

Et c’est seulement à partir du 19ème siècle

C’est seulement en 1822 que Louis Pasteur pourtant toujours à l’affut d’un bon coup, repris tous les travaux Jenner et de ceux qui avaient déjà une certaine avance sur le sujet.

En plus des travaux de Robert Koch (découvreur de la relation maladie – microbes, connu pour sa découverte de la bactérie responsable de la tuberculose d’où le nom « bacille de Koch »).

 

C’est avec Pasteur que débuta une Saga incroyable, un long cortège de mensonges non moins incroyables que je vais vous décrire au fur et à mesure de mes articles.

Ref : ORIGINE DE LA VACCINE PAR J. AUSTRUY
–          Le complexe médico-industriel pas Attac
–          L’intox par Dr Bruno Donatini
–          Les inventeurs de maladies par Jörg Blech

2 thoughts on “LA SAGA DE PASTEUR ARTICLE 1

  1. Demelza dit :

    You made such a deep searching and you give us a great answer! Répondre

  1. admin dit :

    We have to finally get the truth out of all these false answers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *