Sevrage tabagique artificiel les remèdes pires que le mal

Solution définitive pour ne plus RE-fumer

On a décidé de faire des campagnes publicitaires intenses contre le tabagisme, mais malheureusement, et comme toujours, le véritable but n’est que de  faire de l’argent !

Patient = pompe à fric

Rappelez-vous les campagnes anti vitesse ! Alors qu’on nous faisait part de la bienveillance de l’État qui ne cherche qu’à nous protéger de la mort ! En réalité, c’était l’excuse pour mettre des radars et récupérer des fonds !

Ici c’est un peu le même refrain ! Pas de radars mais des substituts nicotiniques ! Donc du business, et cerise empoisonnée sur le gâteau, (il y en a toujours une) il y en a pour tous les gouts et ils sont remboursés par la sécu ! Il n’en faut pas plus pour persuader nos gens-moutons !

 

Business positif ? OUI – Méthode thérapeutique positive ? NON

L’interdiction de fumer dans les lieux publics a, si je puis dire, mis « le feu aux poudres » !

Les fabricants de miroirs aux alouettes s’y donnés à cœur joie, les inhalateurs, cigarettes sans nicotine, bonbons à la nicotine (étonnant avec ou sans, faudrait savoir ?) pastille à ci ou ça, gommes aromatisées, produits de tabac électroniques, patchs etc… sont à peu près tous remplis de poudre de perlimpinpin à haute toxicité !  Qui peut s’avérer non pas thérapeutique mais mortelle.

 

Soignez-vous:  Ne fumez plus la nicotine, sucez-la!

Les responsables de la santé, ministère et portes paroles à double casquettes vous désignent certains de ces produits comme la panacée en traitement palliatif du sevrage nicotinique, et de la dépendance au même titre qu’une drogue dure, or on sait quand on soigne les patients qui veulent s’arrêter de fumer, et nombre articles ont été écrits à ce propos : le tabac contrairement aux autres drogues (même surnommées comme « dures »), et celle qui demande le plus d’effort au cerveau pour ne pas replonger !

L’alcool, de son côté, est la seule drogue même parmi les drogues dures qui ne peut s’arrêter brusquement, d’un seul coup sans risquer de voir l’alcoolique mourir d’une attaque cardiaque sous l’effet du manque !

Et il est étonnant que ces deux drogues          qui ont chacune leur spécialité                          les plaçant en tête des plus dangereuses soient en vente libre, ne trouvez-vous pas cela un peu étrange.

 

Les Pastilles & les gommes à la nicotine

Chaque pharmacie et même certains hyper marchés en vendent, c’est un traitement palliatif à la nicotine, au même titre que la méthadone ou le subutex qui sont des opiacés eux-mêmes traitements palliatifs aux drogues dures comme l’héroïne.

Seulement ici, la nicotine elle, est remplacée par … de la nicotine ! Beau traitement !! La méthadone peut devenir une dépendance. La nicotine l’engendre déjà ! Pour l’héro, on remplace ainsi une drogue illégale par une drogue légale. Pour la nicotine, on ne s’en fait pas, on la remplace par elle-même ! résultat des courses, ça ne sert strictement à rien, sinon à remplacer le geste du « fumeur » par le geste du « gommeur » !

 

Mais là encore cerise empoisonnée sur le gâteau (ne vous en faites pas, à chaque fois que l’on remplace quelque chose par autre chose, c’est le plus souvent plus nocif, j’ai des centaines d’exemples),

 

et le bonbon nicotinique, il te nique (trop facile !) Car sérieusement, qui sait qu’il ne faut surtout pas avaler sa salive quand on mâche une pastille à la nicotine ? Et qui respecte vraiment la posologie ? Ce truc, c’est de la dynamite ! Plutôt c’est de la nicotine hautement addictive ! Et en plus, n’importe qui peut s’en procurer, c’est bien de la dynamite ! C’est à la portée de tous, avec en plus la bénédiction du ministère de la Santé qui vous la rembourse.

 

Le patch, « plus pire » encore !

Mais chose bizarre, dans le corps médical, on préfère le patch à la nicotine, pourquoi ? Que leur a-t-on raconté comme salade ?

Parce que les médecins savent, ils l’ont appris (et oublié ? ) Que la nicotine perturbe, à tout âge, le fonctionnement de ce qu’on appelle « les boucles réflexes des grands systèmes de régulation », particulièrement  celui de la respiration. Ce qui revient à dire qu’en termes de capacité respiratoire, les patchs ne présentent aucun bénéfice.

Et ça ! Ils le savent les médecins, mais … l’omerta règne. Pourquoi ? Parce que l’intéressement  à la vente de ces patchs est loin d’être anodin.

Et ça n’est pas fini, l’AFSSAPS, (qui vient de changer de patron à cause de la non éviction de la mise sur le marché du fameux médiator tueur remplaçant du non moins « Isoméride » tueur lui aussi) indique clairement :

« Il n’y a pas de contre-indication à l’utilisation d’un traitement substitutif nicotinique au cours de la grossesse. » !!!

 

EFFET SECONDAIRE PRIMAIRE

Elle le fait exprès ou quoi ? Beaucoup d’études ont montré et prouvé que, de tous les effets perturbateurs de la nicotine, c’étaient les fœtus qui étaient les plus exposés et les plus concernés !

Et ça continue (parce que quand on est dans un système de fric à tout prix, il n’y a pas de petit profit et tant pis pour les consommateurs !)

 

EFFET SECONDAIRE CANCÉRIGÈNE! NICKEL!

Ceux qui utilisent les patchs se plaignent très souvent de rougeurs, de démangeaisons, allergies à l’endroit d’application , donc sur une superficie vraiment limitée, si cela vous arrive, allez donc chez votre médecin, savez-vous ce qu’il va vous dire grosso modo :

« Oui, c’est bien connu, ce sont de petits inconvénients négligeables, c’est à cause de la nicotine qui irrite localement ! »

 

Et sait-il seulement  que la plupart des patchs contiennent du nickel ?

 

Et a-t-il connaissance que ce nickel est responsable de l’explosion actuelle des cas de « dermites de contact » ? Et que l’ « International Institute for Research on Cancer » (Other Data Relevant to an Evaluation of Carcinogenicity and its Mechanisms – monograph. Vol 83) l’a récemment classifié comme cancérogène chez les humains.

 

Le nickel, également, a été associé à partir de 1999 au syndrome de fatigue chronique voir les études du professeur Stejskal

 

MA MÉTHODE

Ma méthode non seulement donne les clés pour ne pas retomber dans l’addiction du tabac, mais donnent une liste impressionante des remèdes naturels pour aider les patients désireux de ne pas retomber dans la dépendance tabagique.

Ces remèdes sont connus mais les tabacologues ne les mentionnent jamais, pourquoi ? Simple, ils ne toucheront ni commissions, ni cadeaux, ni autres avantages remis par les fabricants des patchs !

Les anti nicotiniques

Cigarettes sans nicotine

On trouve depuis longtemps sur le marché des cigarettes sans tabac. Elles se composent d’un mélange de produits végétaux, comme des fines herbes, du girofle ou de l’eucalyptus. Leur fabricant soutient qu’elles peuvent faciliter le renoncement à la cigarette ordinaire.

Or, aucune preuve n’appuie cette affirmation. Même si les cigarettes sans tabac ne renferment pas de nicotine (donc ne créent pas d’accoutumance), leur combustion libère les substances les plus nocives pour la santé, comme du goudron et du monoxyde de carbone. En outre, leur contenu n’est pas réglementé.

Produits de tabac électroniques.

Il est possible de se procurer par Internet des cigarettes, cigares, cigarillos ou pipes électroniques. Ces produits n’ont pas reçu d’autorisation de mise sur le marché en France et dans d’autres pays. « Bien que les produits du tabac électroniques puissent être présentés comme des substituts tabagiques plus sécuritaires et, dans certains cas, comme une aide au sevrage, ils peuvent présenter des risques tels l’empoisonnement et l’accoutumance à la nicotine. » Les cigarettes électroniques ressemblent à des cigarettes classiques. Leurs cartouches interchangeables contiennent un liquide dans lequel se trouve de la nicotine et d’autres substances chimiques. Ces substances sont inhalées sous forme de vapeur et ne subissent pas de combustion. L’Organisation mondiale de la Santé soutient qu’il ne s’agit pas d’une thérapie valable pour cesser de fumer, faute de preuves d’efficacité et d’innocuité.

 

      Mise en garde.

Les fumeurs doivent éviter de prendre du bêta-carotène sous forme de suppléments.

 

Si vous voulez plus de renseignements, je suis à votre écoute. Je vends certes ma méthode, le prix d’un paquet de patchs, mais le plus important pour moi, c’est que vous ne fumiez plus jamais, et qu’ainsi votre santé s’améliore définitivement.

 

 

3 thoughts on “Sevrage tabagique artificiel les remèdes pires que le mal

  1. Marie dit :

    J’ai tenté le sevrage tabagique par le Champix, les gommes, les patchs… quelle catastrophe ! Rien à faire, impossible de sortir de cet enfer !… Après tous ces essais infructueux par les moyens traditionnels, j’ai essayé votre méthode « J’arrête de fumer, je ne recommence jamais et je ne grossis pas » effectivement, j’ai réussi à me détacher du tabac. J’ai bien suivi point par point votre méthode que je la conseille vivement, elle est claire et nous savons tout déjà au moment où nous arrêtons « définitivement » pour ne pas commettre d’erreur dès le départ; et voilà 8 mois que je n’ai pas touché une clope !
    C’est vraiment une alternative sur mesure et qui marche si une motivation pour s’arrêter se fait sentir. Ceci n’est pas une publicité mais une référence à un moyen efficace d’en finir avec le tabac et d’améliorer sa santé.

    Merci beaucoup

    Marie

    1. admin dit :

      Bonjour,
      Ce que vous dites je le partage volontiers.
      Cependant je ne peux pas vous laisser faire de la publicité pour votre site, c’est dans l’éthique de ce blog et valable pour chacun.
      D’autant que vous parlez d’un programme que je connais pour l’avoir étudier, le fondateur n’est autre que le fondateur de la scientologie, et si l’on y enseigne la réhabilitation sociale, la manière dont les centres (à peu près 120 si je ne me trompe) s’y prennent ne permettent pas aux individus d’acquérir la liberté de penser et du libre arbitre tels que je les enseigne moi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *