UFS-UNION DES FUMIERS DE SEMENCIERS

De la fenêtre de ma chambre - La moisson

Une nouvelle loi est apparue en catimini dans la nuit du 28 au 29 novembre 2011.

Elle attaque directement les paysans et les gens qui ne font pas partie du lobby des semenciers l’UFS, Union Fumiers Semenciers!

Si vous vous foutez déjà de ce que vous avez dans votre assiette et de ce qu’il y a dans ce que vous mangez, ne lisez pas cet article et crevez tranquille. Ceci ne s’adresse pas aux gens-moutons!
Imaginez! Vous avez un élevage de chiens ou de chevaux, vous croisez votre étalon et votre jument, mais le petit vous n’aurez pas  le droit de le faire se reproduire!! vous avez le droit de le vendre, c’est tout! si vous voulez à nouveau vendre un petit, il vous faut acheter un autre poulain et une autre pouliche à un syndicat mafioso l’UFS, L' »Union Française des Salops » (UFG pardon « Union française des Galops »!) qui vous oblige à acheter chez eux, chez ceux du syndicat uniquement. Si vous voulez reproduire vos rejetons parce qu’ils sont d’une race qui a été crée depuis votre arrière grand père, d’accord, mais vous paierez 50% de taxe sur le prix d’un poulain! Et tout cela devient une loi votée à l’assemblée Nationale!

L’UFS

Union Française « des Fumiers » de Semenciers,  se définit comme un syndicat « une mafia » qui représente les entreprises adhérentes « les industriels de monopole » et leurs intérêts « les profits de leurs actionnaires » dans les organisations professionnelles « lobbies sans éthique », filières agricoles « copinage d’intérêts communs d’actionnaires » et auprès des pouvoirs publics « complices ».

Pardonnez-moi mais je n’ai pas pu résister à rétablir la vérité!


Cette loi a été faite spécialement pour eux !

 

Elle ne s’attaque pas à vous:

  •  Vous qui faites partie des 135 Entreprises de ce syndicat malpropre non respectueux de la Vie sur terre.
  • Vous les industriels de l’agriculture qui détruisez la bio diversité.
  • Vous qui avez racheté à prix cassés les terres des petits paysans criblés de dettes pour en faire des terres à haut rendement
  • Vous qui produisez de l’agriculture intensive qui fabriquez une terre aride et sans oligo-éléments.
  • Vous qui avez des marchés avec les lobbies des pesticides.
  • Vous qui avez des marchés avec les lobbies de l’agro-alimentaire.
  • Vous qui nous empoisonnez avec votre mal bouffe.

Mais elle s’attaque directement à vous !

  • Vous, qui possédez un jardin,
  • Vous qui produisez vos fruits et vos légumes,
  • Vous les petits paysans de France qui cultivent pour les AMAP,
  • Vous les fermes qui vendez en direct,
  • Vous qui possédez un jardin où l’on va chercher ses produits directement du producteur au consommateur,
  • Vous qui en avez mare de la bouffe industriel,

Notre voisin paysan travaille dur pour payer sa machine.

Bref cette loi est une grave ingérence dans notre façon de vivre et une atteinte sans précédent à notre qualité de vie pour nous pousser encore plus à suivre les gens-moutons qui se retrouvent tous  le samedi après-midi à faire leurs courses dans les  Carrefour, Casino, Leclerc, Auchan et j’en passe.

C’est très grave, en gros voilà ce que dit la loi:

Il est maintenant illégal

de vous servir des graines

que vous avez obtenues

de vos récoltes !

 Vous devez obligatoirement

Acheter TOUTES vos graines de semence

chez les semenciers d’UFS

Bayer, Limagrain, Monsanto, Pioneer, Vilmorin ou Syngenta etc.

Et le sénat qui a voté cette loi sous la pression du lobby des semenciers ajoute grand seigneur :

« Si vous voulez semer les propres graines que vous avez récoltées, aucun problème mais vous devrez payer pour ça ! »

 

« L’association de l’Union des Familles Laïques (UFAL) écrit :

« Depuis 1949, toute variété de semence mise sur le marché doit obligatoirement être inscrite sur le catalogue de l’Office communautaire des variétés végétales (OCVV) qui en retour accorde un droit de propriété intellectuelle d’une durée de 25 à 30 ans à l’«obtenteur», celui-ci ayant sélectionné la dite variété. Seuls les membres de l’UFS peuvent s’inscrire. La variété des plantes semées en France, en Europe et dans le monde, est en chute libre. Ce «brevet » sur les semences affaiblit la biodiversité. Cela coûterait trop cher d’inscrire toutes les variétés et certaines ne sont pas assez répandues pour être rentables. »

 

En fait on cherche toujours et encore la standardisation pour la mondialisation et tout ce qui est ou sort de la « NORME » est pourchassé, les choses comme les plantes comme les Hommes, on la vu avec la MIVILUDES et ce dans n’importe quel domaine.

 

Choisir ses maux, c’est choisir ses mots !

Alors bien sûr, les mots originaux ont pour objet de ramener encore et toujours du fric dans les caisses désespérément vide de l’état. Mais est-ce notre faute ? Est-ce nous qui vivons au dessus de nos moyens ? Les mots nous parle « d’une loi relative aux certificats d’obtention végétale visant à taxer les agriculteurs qui utilisent des semences produites à partir de leur récolte », Mais derrière les mots et les actions se cache toujours la merde ! Il n’y a pas d’autres mots, de ceux qui nous font chier !

Et personne ici pour me censurer ! Jusqu’à quand ? On verra.

Monsanto actuellement fait une campagne OGM sans précédent ! Ces semenciers, qui sont les copains de ceux qui distribuent les pesticides (Monsanto fait les deux!) sont vraiment pourris jusqu’au trognon ! Je ne mâche pas mes mots parce qu’il n’y en a pas d’autres pour qualifier leurs agissements! Et comment ne pas devenir vulgaire ? Il n’y a pas de gentils mots ni même de mots correctes pour exprimer ce dont sont capables ses gens avides de pouvoir et d’argent au mépris de tout ce qui est humain et respectueux de notre terre. Au mépris de la terre nourricière elle-même qu’ils détruisent sans vergogne:

  • Par les produits chimiques cancérigènes pour la plupart quand ils ne sont pas destructeurs du cycle de la reproduction chez l’homme comme le METAM SODIUM interdit mais que la France continue à épandre partout.
  • Par l’obligation de payer des amendes hors de prix, comme à Kokopelli (leurs actions œuvrent pour la cause de la biodiversité et de la préservation des semences) par exemple, qui à récupéré des vieilles variétés de tomates, un travail minutieux et honorable, mais qui ne plait pas à L’UFS qui veut tout standardiser afin de vendre la même chose à tout le Monde dans le sens du Monde entier, Cette association vend ces variétés de tomates mais l’UFS à récupéré les droits (par pour les produire mais pour les éliminer du marché) afin de tuer dans l’œuf tous ceux qui comme Kokopelli auraient l’intension de remettre sur le marché des variétés qu’ils ne veulent pas voir.

Cette nouvelle loi contraint donc les paysans à  acheter des graines « protégées » par des droits de propriété tenus par le lobby de l’industrie semencière.

l’UFS prétend de ce fait, réclamer jusqu’à 50% de taxes (au début ils voulaient 85%!) Un coût impossible à payer par les paysans, ce qui, en fait, revient à interdire les semences de fermes.

 

Les conséquences n’en sont pas moins catastrophiques, avec la décision du Conseil d’Etat sur les OGM récemment et cette nouvelle loi, la Politique Agricole Commune tombe ainsi directement dans le giron de l’Union Française des Semenciers avec Monsanto en tête, La firme qui vend ses propres semences avec ses propres pesticides et qui veut maintenant « faire croire que les organismes génétiquement modifiés sont la solution au changement climatique ! en effet, elle veut faire croire  que ses plantes sont la solution puis qu’utilisées comme agrocarburants »!

 

moisson du 21 juillet 2009

Les fermiers, paysans de France qui souffrent de plus en plus des contraintes que les lobbys exercent sur eux et qui, chacun le sait sont fermiers de père en fils, se sont transmis ainsi un savoir faire sur les sélections des semences tout au long de leur vie agricole, et voient maintenant leur travail anéanti !

 

C’est une loi qui vient d’être passée, l’UFS aura accès à tous les fermiers déclarés comme tels, il sera très facile de savoir si certains n’ont pas acheté leurs graines chez les semenciers, ils devront donc s’acquitter d’une taxe que la plupart ne pourront pas payer !

Un mot oublié depuis des siècles réapparait dans le monde agricole ? « SERVAGE

Alors qu'il avait totalement disparu au 14ème siècle, le "SERVAGE" réaparait en France par une loi votée à l'Assemblée Nationale le 29 Novembre 2011

C’est une véritable « dîme » sur les semences qui vient d’être instituée en France par nos élus !

la différence entre la pollution des villes et celles des champs, c'est un peu comme si les 24h du mans passaient sous votre fenêtre mais pendant 2 heures seulement, dans l'année !

Mieux vaut fermer sa fenêtre!

Quand je vous disais qu’il n’y a que des mots vulgaires pour qualifier les gens de l’UFS : « contribution volontaire obligatoire »… c’est le nom donné à cette nouvelle taxe, un mot encore pour les désigner et qui va bien au contexte du monde pourri dans lequel « eux » évoluent : « tas de fumiers »!

 

Le terroir de France se dépeuple de nos paysans depuis les années 60, la situation devient inquiétante, on dépend des autres pour nous nourrir ! Comme des enfants ! le jour où les autres nous coupent les « vivres » ou simplement ne peuvent plus produire pour les autres ? On fait quoi ?

planter au balcon!

 

Pour faire du pain, l’UFS avec ses « semences de merde », va les vendre sur les marchés aux parisiens pour faire pousser du blé OGM sur leurs balcons ?

 

 

la moisson en cours

Le monde agricole d’en bas grogne, mais tout le monde s’en fout ! Pourquoi n’aidons nous pas nos paysans ? Et même si ce n’est pas par reconnaissance pour leur dur labeur et labour que vous les soutenez, vous devez vous préoccuper de ce que vous aurez demain dans vos assiettes !

2 thoughts on “UFS-UNION DES FUMIERS DE SEMENCIERS

  1. Une citoyenne qui prends peur! dit :

    Merci pour cet article, je n’etais pas au courant de cette nouvelle loi. C’est grave, ca va trop loin cette fois. Je commence vraiment a me sentir etrangere dans mon propre pays.

    1. admin dit :

      Chère Loulou
      Et cela n’est que le haut visible de l’iceberg… Bildenberg et compagnie… rassurez-vous en vous disant que tout change, et que nous sommes dans une scène de théâtre, mais que si nous connaissons les L.U. (Lois Universelles) nous pouvons tirer nos propres ficelles .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *